Une grand mère de 85 ans attaque San Andreas

Rockstar vit un réel cauchemar depuis ce qui peut paraître une tentative... 121
Rockstar vit un réel cauchemar depuis ce qui peut paraître une tentative de coup de publicité totalement ratée. Après avoir essuyé les critiques les plus vives de toutes parts, jusqu'à la sénatrice Hillary Clinton en personne, la société créatrice de Grand Theft Auto se fait taper sur les doigts par une grand-maman de 85 ans, horrifiée d'avoir acheté le jeu GTA : San Andreas à son petit fils de 14 ans.

Le jeu fait même maintenant l'objet d'une enquête de la FTC (Federal Trade Commission), déclenchée par un vote écrasant de la Chambre des Représentants américaine, à 355 voix pour contre 21 contre. L'objectif sera de savoir précisément si l'éditeur Take Two et le développeur Rockstar ont fraudé face à l'ESRB (Entertainment Software Ratings Board) pour que l'organisme lui accorde un classement plus avantageux pour ses ventes.

Et c'est maintenant une plainte civile qui vient de toucher Rockstar. Une grand-mère ayant acheté San Andreas à son petit fils de 14 ans n'accepte pas que ce dernier ait pu voir des scènes de sexe explicites en jouant à ce jeux.

La dame ne savait certainement pas que le jeu était à la base interdit au moins de 17 ans, ni que le mode sexuel n'était pas directement accessible, ni si son petit fils en a profité, mais son avocat, aux anges, invoque déjà les « dommages potentiels sur tous les consommateurs américains » d'un tel jeu.

Si vous n'avez pas suivi cette véritable Saga San Andreas, tout est dans les actualités relatives, qui sont (elles-aussi, me dit-on) vos meilleures amies, surtout autour d'un bon café bien chaud. ;^)
Par Bruno Cormier Publiée le 28/07/2005 à 16:46 - Source : Multiples
Publicité