Un téléphone pour les gosses, une idée ingénieuse ?

Ce téléphone mesure 88 x 59 x 22 mm, pèse 63 g, n’intègre aucun appareil... 29
Ce téléphone mesure 88 x 59 x 22 mm, pèse 63 g, n’intègre aucun appareil photo, est biband, sans commande vocale, ni agenda, ni GPRS, ni main libre, ni mémo vocal ni mms et dénué de port infrarouge. Il comprend un répertoire microbien et quatre sonneries...

Ce produit aux options très moyennes ne peut pourtant laisser insensible. Le secret ?

Le Babymo, c’est son nom, est le « le premier téléphone portable pour enfants de 5-10 ans ». Résistant à l’eau, il est vendu une centaine d’euros. Sous une apparence rigolote, il a des couleurs très vives et est même livré avec un kit oreillette / tour du coup adapté à la morphologie des gamins. Avec les touches contacts, il permet à l’enfant de joindre cinq correspondants dont les numéros auront été enregistrés par ses parents. Il peut aussi recevoir des appels.

Il est fabriqué en Chine par CK Telecom et distribué sur le territoire par ITT. On consultera ses caractéristiques dans ce fichier PDF.

Et ?

Le hic est que ce produit s’est attiré les foudres de deux associations, Agir pour l’Environnement et Pour une réglementation des implantations d’antennes relais de téléphone mobile. Ces deux associations estiment « irresponsables » la décision des grandes enseignes (Carrefour et BHV en tête) de proposer ce téléphone aux plus jeunes.

«En moins d’un an et demi, pas moins de quatre études internationales officielles concluent à l’effectivité d’effets sur la santé des champs électromagnétiques émis par la téléphonie mobile » précisent-elles dans un communiqué commun. On souligne que «tout récemment, une enquête du National Radiological Protection Board (...) invite les pouvoirs publics à limiter l’usage du portable pour les publics sensibles et particulièrement les enfants ». Dans cette étude, rapportent nos confrères de Zdnet, l'organisme anglais estime que la «boîte [crânienne] n'est pas encore complètement formée, leur système nerveux pas complètement développé, et les radiations pénètrent plus loin dans leur cerveau ».

La société ITT relativise le signal d’alarme : «si vous utilisez ce portable en respectant quelques règles indiquées sur le manuel – pas plus de 6 minutes par jour, avec les oreillettes, sans dormir à côté – cela est peu dangereux». Avant l’explosion médiatique, Carrefour a déjà tranché et commencé à retirer le Babymo de ses étales...


babymo
Cliquer pour agrandir
Par Marc Rees Publiée le 27/01/2005 à 10:42 - Source : Zdnet
Publicité