Un projecteur de poche pour les téléphones 3G

Un engin de poche qui ne tient pas dans la poche 19

Toshiba va plaire aux accrocs de la télévision, et en même temps aux accrocs de téléphones portables. Bref, ceux qui aiment téléphoner pour discuter du 358ème épisode des Feux de l'Amour, tout en le regardant projeté sur un mur. Pendant que d'autres rêvent de voir autre chose projetée sur un mur...

Cet engin de poche, qui ne tiendra au mieux que dans un sac, pourra se connecter directement à un téléphone ou un PDA 3G par interface USB. Ce Mobilehome Cinema pèse en tout 565 grammes, et peut envoyer une image en SVGA (800x600) dotée d'un contraste de 1500:1.

toshiba

La technologie utilisée est le DMD, pour digital mirror device. Une puce dotée de milliers de petits miroirs articulés, qui réfléchiront la lumière émise par un ensemble de puissantes LED de couleurs différentes. C'est en fait un DLP (Digital Light Processing) remanié à la sauce Toshiba.

L'avantage du DMD et des LED est ici de réduire au maximum la taille du système, tout en obtenant une bonne qualité d'image. Les LED ont aussi l'avantage d'émettre de la lumière en chauffant beaucoup moins qu'une lampe classique. Le projecteur n'a d'ailleurs pas de bruyant ventilateur intégré, un bon point.

La batterie, qui pèse à elle-seule 250 grammes, pourra alimenter l'engin pendant 2 heures, et se recharge en 3 heures. A peine de quoi regarder cinq épisodes de LFDA (pour les intimes)... Trop peu pour certain(e)s. Ici encore, la technologie 3G souffre de son talon d'Achille : l'autonomie des engins de réception et de diffusion, censés être mobiles...

Ce projecteur sera disponible pour un prix de 999 euros, pas moins, dès la fin de l'année.

Publiée le 07/09/2005 à 17:30
Publicité