Un brevet sur le système d'émulation de la Revolution ?

Bientôt un brevet sur la notion de système tout court ? 93
RevolutionAlors que la Xbox 360 annonce une rétrocompatibilité partielle avec les jeux de la première Xbox, et que rien n'est encore certain pour la PlayStation 3 à ce sujet, Nintendo compte organiser tout un système d'émulation sur sa prochaine Revolution. Cette console serait alors capable de faire tourner l'ensemble des jeux sortis précédemment sur toutes ses consoles, de la NES à GameCube.

Le Japonais vient d'ailleurs de déposer un brevet qui pourrait en dire plus sur le système d'émulation de la Revolution, lequel permettrait à l'utilisateur de jouer à tous les anciens jeux des précédentes plates-formes. Ce brevet n°6 955 606, n'est pas explicitement déposé pour la Revolution, mais le système de console virtuelle qu'il décrit s'y apparente fortement.

Ainsi, Nintendo veut protéger un système baptisé « Virtual Console », défini comme un programme d'émulation fait pour faire fonctionner des jeux sur une machine d'origine dont le matériel n'est pas spécifiquement conçu pour. D'après les premiers croquis, le joueur pourra choisir le jeu selon la plate-forme ou la franchise à laquelle il est relié.

Le système serait alors organisé par onglet, et fournirait une description du jeu lors de son choix, avant de le démarrer. Le système s'apparente à une vitrine de jeu vidéo que le joueur pourra choisir de télécharger (moyennant paiement) avant d'y jouer.

D'autres croquis expliquent que le joueur pourra aussi choisir le personnage à utiliser dans tel ou tel jeu. Une idée à relier aux déclarations du Président de Nintendo, Satoru Iwata, en juin dernier. Ce dernier disait que les anciens jeux disponibles pourraient « changer d'apparence », même si le gameplay principal restera identique. Jouer à Super Mario avec Sam Fisher ?

RevolutionRevolution

Deux derniers détails, le brevet mentionne le petit prix de ces anciens jeux, qui ne nécessiteront alors pas de surcoût pour être adaptés à la nouvelle console. Pour les jeux NES et SNES, leur simplicité technique fera que le CPU pourra les faire tourner, sans aide du GPU. Enfin, aucun de ces jeux ne nécessitera une modification de son code pour fonctionner sur la console virtuelle.

Un système qui pourrait bien figurer ce qui nous attend sur la Revolution, sans pour autant assurer être l'idée finale de ses concepteurs.
Par Bruno Cormier Publiée le 29/11/2005 à 09:36 - Source : Revolution Report
Publicité