S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Scandale : ventes d'enfants sur EachNet, l'eBay chinois

Mauvaise blague ou annonce gonflée d'un kidnappeur ?

En début de semaine, les quotidiens français révélaient une affaire concernant un trafic d'enfants venant de Bulgarie. Comme l'explique cet article du journal Le Monde, les autorités ont retrouvé sept bébés vendus par des bulgares, bébés volés à leur mère au pays. Une histoire similaire s'est répétée récemment en Chine, mais cette fois aux yeux de tous les internautes. EachNet, racheté par Ebay il y a deux ans, a en effet servi de relais à des personnes peu scrupuleuses. Leur but : vendre des bébés "garantis" cent jours maximum à des parents certainement désespérés.

2900 euros pour des garçons, 1350 euros pour des filles. Il s'agit du prix proposé sur EachNet pour ces bébés volés. Retirées rapidement après de multiple plaintes des utilisateurs de ce service, ces annonces n'en restent pas moins floues. A l'heure qu'il est, personne ne sait s'il s'agissait d'une simple mauvaise blague consistant à tromper les internautes ou si elles étaient tout à fait sérieuses.

Le Shanghai Morning Post, qui a révélé cette information, précise que la police locale a dû transférer cette enquête au bureau d'investigation du district. Mais bizarrement, personne ne semble réellement au courant de cette affaire, comme si elle n'existait pas... De là à en tirer certaines conclusions...

Quant à EachNet, son porte-parole assure que sa société a réagi le plus rapidement possible et a contacté les autorités. Pourtant le Shanghai Morning Post rapporte que le site avait "comme but de répandre la bonne nouvelle à ces milliers de couples chinois qui sont incapables d'avoir des enfants".

La vente d'enfants est très sévèrement punie en Chine, puisque depuis son nouveau Code Pénal de 1997, la traite d'êtres humains, et notamment de femmes et d'enfants, est passible de la peine de mort. Les petits garçons, de part leur "valeur" en Chine, sont logiquement les cibles principales des kidnappeurs.
Source : Branchez-Vous
Publiée le 22/10/2005 à 15:31

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;