S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Puce sous-cutanée RFID : 1ère utilisation dans la santé

L’aval de la Food and Drug Association donne un grand coup d’accélérateur à la commercialisation et l’expansion de ces puces.

Assimilables sur le principe à des codes barres, elles pourraient permettre un nombre d’applications infini tant les possibilités sont vastes…et tendancieuses.

L’exemple cité par 01net est éloquent : « Imaginez. Une personne vient d'être victime d'un accident de la route. Inconsciente, elle ne peut communiquer son identité, son groupe sanguin, voire ses antécédents médicaux (allergies, etc.). Le personnel médical lui scanne alors le bras pour obtenir ces informations vitales ». Sur ce simple exemple, l’intérêt de la puce ne fait aucun doute.

L’exemple du Mexique en la matière donne un peu plus à réfléchir : certaines salles sont en effet réservées à ceux dont la puce sous-cutanée les identifie comme susceptibles d’y pénétrer.

Selon les dires de Scott Silverman, le PDG d’Applied Digital Solutions qui fabrique ces puces à signal radio, elles ne contiennent aucune donnée personnelle, mais un seul numéro d’identification unique à 16 chiffres.

Cette puce sera probablement au cœur d’une tempête permanente entre aspect pratique et vie privée, car elle permet aussi bien une simplification de la vie qu’un pistage des personnes qui en sont équipées.

Aucune commercialisation n’est prévue en France pour l’instant, mais aux Etats-Unis devrait être vendue entre 150 et 200$, ce qui est bien loin d’être négligeable, et inutile si les hôpitaux ne suivent pas. Mais ADS aurait prévu de fournir gratuitement plus de 200 scanners à des services d’urgences amércains.
Source : 01net
Publiée le 22/10/2004 à 16:04

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;