Prochains CPU Intel : abandon de l'architecture NetBurst

Intel vient de confirmer l'abandon de l'architecture Netburst, sur... 53
Intel vient de confirmer l'abandon de l'architecture Netburst, sur laquelle sont basés les actuels processeurs Pentium 4. Beaucoup pousseront un soupir de soulagement, d'autres seront nostalgiques de la masse de GigaHertz que cette architecture pouvait supporter.

Les trois prochains processeurs prévus, aux nom de code Conroe, Woodcrest et Merom, auront donc une autre architecture, plus proche de celle du Pentium III, avec un pipeline d'instruction plus court, tout comme les Pentium M qui impressionnent à l'heure actuelle.

En fait le Merom et le Conroe, successeurs mobiles et desktops du Pentium M, devaient déjà suivre la voie du Pentium M, la nouvelle concerne donc surtout les CPU Woodcrest double-coeur pour serveurs. C'est un choix stratégique majeur chez Intel, qui préfère enfin privilégier la puissance brute du processeur à la fréquence réelle de la puce. L'architecture Netburst avait un long pipeline d'instruction qui permettait une grande montée en fréquence, au contraire, un pipeline plus court montera moins en fréquence mais permettra néanmoins une grande puissance de calcul.

« Toujours est-il que l'un des avantages du Netburst est qu'il a permis d'ajouter très simplement des technologies telles que l'HyperThreading ou la virtualisation », remarque Gelsinger, l'ancien Vice président d'Intel, ajoutant judicieusement « Nous n'abandonnons pas ces technologies ». Il est en effet clair chez Intel que les technologies développées devront être incorporées dans une refonte totale de l'architecture Pentium M.

Pour l'instant, le pipeline des Pentium M serait trop court pour que l'Hyperthreading puisse fonctionner correctement, même si le problème n'est plus vraiment le même dès lors que ces futurs processeurs seront multi-coeurs. Ainsi l'avenir de l'Hyperthreading semble encore incertain...

Par Bruno Cormier Publiée le 13/05/2005 à 16:37 - Source : The register
Publicité