S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

P2P : Le filtrage est prêt. Aux FAI de faire leur (?) choix

"Pour plus de 80% des abonnés haut débit, le coût matériel de mise en œuvre d’une solution de filtrage est évalué à 2,82 euros (hors taxe) par abonné, investi une fois, et permettant un filtrage définitif (sous réserve du suivi du développement de nouveaux protocoles P2P)." Cette phrase, tirée de la conclusion d'un rapport de Cap Gemini, en dit long sur le futur du web français voire mondial. Parmi toutes les méthodes testées, c'est celle de l'entreprise américaine Allot qui a été la plus appréciée, autant pour sa simplicité que son faible coût de fonctionnement.

Des tests en France ont été menés par une société au nom de code "Valérie", et ces derniers se sont révélés très concluants, la plupart des réseaux P2P étant parfaitement filtrée. "C’est de loin le moyen le plus efficace, et celui qui présente les plus grandes garanties de pouvoir être adapté à l’évolution des technologies P2P."

Tout est donc fin prêt selon l'étude menée par Cap Gemini pour le compte de l’industrie du disque, du moins techniquement, et ce d'une façon massive. Reste à attendre si nos instances dirigeantes ainsi que les majors du disque, du cinéma et des logiciels, les principaux "touchés", souhaitent ce filtrage. Sans compter l'avis des FAI...

"Les fournisseurs d’accès sont légitimes à refuser tout engagement fondé sur des impossibilités techniques avérées ou des coûts totalement prohibitifs." : ce qui semble ne pas être le cas d'après les tests de "Valérie".

La majorité des FAI s'est toujours montrée hostile à une telle sorte de "censure du débit", mais les avis d'hier ne sont pas toujours ceux de demain...

Merci Shanoir.
Source : ZDNet
Publiée le 21/07/2004 à 08:56

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;