S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Niagara de Sun : la chute de la consommation électrique

Tout à fait, je suis très fier de mon titre

La consommation électrique et le dégagement thermique sont devenus deux arguments de poids dans le monde de l'électronique et des semiconducteurs. C'est d'autant plus vrai pour les processeurs et les défis relevés par les fondeurs ont abouti à de très bons résultats, comme en témoignent le Pentium M chez Intel et l'Opteron chez AMD.

Sun, à qui l'on doit la série des UltraSparc et le système d'exploitation Solaris, est également connue pour vendre un certain nombre de serveurs à base d'Opteron. La firme travaille cependant sur un processeur depuis maintenant assez longtemps pour faire suite à sa ligne traditionnelle de processeurs. On le connaît sous le nom de code Niagara, mais son nom commercial sera l'UltraSparcT1.

Ce processeur, si l'on en croit Sun, sera bien moins gourmand que ses confrères des marques Intel et IBM, dont la consommation oscille entre 150 et 200W. La marque juge son processeur pratiquement écologique avec ses 70W, et annonce fièrement que si l'on retirait tous les serveurs web du monde pour les remplacer par moitié moins de serveurs UltraSparc T1, cela reviendrait, au niveau de l'émission de dioxyde de carbone, à planter un million d'arbres. Mangez quelques castors au passage, et vous aurez là une magnifique forêt.

Selon les propres paroles de Jonathan Schwartz, le PDG de Sun, « il est temps pour l'industrie technologique de prendre conscience que tripler la puissance d'un datacenter ne devrait pas signifier tripler sa facture d'électricité ». Selon Fred Kohout, vice-président marketing de la section Scalable Systems, Sun a désormais quatre ou cinq années d'avance, d'un point de vue technologique.

Il faut dire que sur le papier, l'UltraSparc T1 a de quoi promettre monts et merveilles. Il est constitué de huit coeurs d'exécution, chacun pouvant gérer quatre tâches en même temps. Un processeur qui, s'il tient réellement ses promesses, pourrait marquer un certain retour des machines UltraSparc sur le marché professionnel. Sun avait dû s'adapter à la situation, lorsque les budgets toujours plus serrés des entreprises les ont orientées vers les machines meilleur marché, au grand profit d'Intel.

La première ligne de machines équipées de l'UltraSparc T1 sera une gamme de serveurs Sun Fire. Ces machines devraient être disponibles avant la fin de l'année, à un prix non communiqué.

Source : AP
Publiée le 15/11/2005 à 10:06

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;