Nano tout rayé, utilisateurs pas contents : poursuite à la clef

La communauté du Nano porte plainte. Sauron-nous résister ? 84
Apple ne s'est décidément pas fait que des amis avec son Nano, qui pourtant ne lui rapporte pas vraiment des nano-bénéfices, loin de là. Mais ses problèmes de rayures semblent bien plus importants qu'on ne le pensait, malgré les techniques préconisées par Apple afin de contourner ce léger souci, puisque des consommateurs mécontents américains ont porté plainte contre la firme de Cupertino. Comme vous pouvez le lire dans ce dossier en .pdf (en anglais), cette plainte a lieu en Californie, à San Jose plus exactement, ce qui est assez courant dans ce type d'affaire.

Les problèmes de rayures et d'écran reviennent évidemment le plus souvent, mais il est toujours intéressant de lire en profondeur ce document. Ainsi par exemple, une publicité où l'on voit Steve Jobs rentrer et sortir son Nano de sa poche est particulièrement visée, car jugée comme étant une publicité mensongère, puisque selon les utilisateurs, manipuler de cette façon le nouveau baladeur numérique d'Apple l'abîmerait en moins de temps qu'il ne faut pour compter le nombre de pouces de l'écran de Teuf.

Et ce n'est pas l'astuce de Phil Schiller, le vice président marketing d'Apple, qui consiste à « achèter l’une des multiples pochettes disponibles pour iPod Nano » qui pousseront les utilisateurs mécontents à retirer leur plainte. Par contre, les probabilités qu'Apple paie lourdement cette addition sont grandes, les détenteurs de Nano semblant ne pas avoir de doutes, comme le prouve la demande suivante :

« Equitable relief in the form of restitution and/or disgorgement of all unlawful or illegal profits received by Defendant as a result of the unfair, unlawful and/or deceptive conduct alleged in herein ».

En somme, en sus de demander les remboursements habituels (produits, frais de dossiers etc), les anti-Nano tenteraient d'avoir une partie des bénéfices engendrés par le Nano...

Certains n'ont décidément peur de rien. Si vous faites partie de ceux-là, vous pouvez toujours vous rendre sur cette page de Hagens Berman, le cabinet d'avocat chargé de l'affaire.
Publiée le 23/10/2005 à 08:00 - Source : Multiple
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité