Microsoft orchestre SCO via BayStar

En mai dernier, la firme de Redmond a "conseillé" le fonds... 31
En mai dernier, la firme de Redmond a "conseillé" le fonds d’investissement BayStar Capital à investir 50 M$ auprès de SCO. Selon le porte parole de BayStar, SCO représente une opportunité d’investissement intéressante.

SCO, qui considère Linux comme un dérivé non autorisé d'Unix, dont il détient les droits, a reçu 16,6 M$ de Microsoft l’an passé pour la souscription d’une licence Unix.



Méprisé par l'ensemble de la profession et des partisans du libre, SCO semble se saborder toute seule en laissant fuir un mémo explicite, posté sur le site Open Source Initiative (OSI) par l'un des gourous de l'Open Source, Eric Raymond. Le mail en question provient d'un certain Mike Anderer, un consultant de S2 Strategic Consulting. Il est adressé à Chris Sontag, le patron de SCOSource et à Bob Bench, le directeur financier de SCO. Il indique que SCO a levé une large somme d'argent avec le soutien de Microsoft.

On y retrouve notamment: "Je réalise que les dernières négociations ne sont pas si simples, mais Microsoft nous a déjà apporté 86 M$, incluant BayStar. Le prochain deal devrait nous permettre de recueillir 16 à 20 M$ supplémentaires.[...] Microsoft a aussi indiqué qu'il y a encore bien d'autres réserves d'argent et qu'ils préfèrent "utiliser" des entités comme BayStar pour nous aider à recueillir plus de fonds si nous souhaitons nous développer plus ou acquérir d'autres sociétés…"

Pour OSI, il s’agit "d’une preuve flagrante". "Nous savons désormais que Microsoft a levé au moins 86 millions de dollars pour SCO, mais dans une conférence de presse du 3 mars, la société a indiqué que ses réserves de cash atteignaient 68,5 millions de dollars. Si Microsoft n’avait pas été là, SCO serait aujourd’hui dans le rouge, d’au moins 15 millions."

SCO a reconnu l’authenticité de ce mail, mais a rejeté les conclusions de Mike Anderer, précisant qu'il travaillait sur un projet sans lien avec Baystar. Microsoft et Baystar ont eux aussi rejeté la véracité donnée à ce mémo. Décidément beaucoup d'erreurs et d'incompréhension en peu de temps…

"Contrairement aux spéculations [d’OSI], Microsoft n’a ni orchestré, ni participé à cette transaction.", précise Microsoft.

Des propos en partie démentis par le fonds d’investissement. "Oui, Microsoft a fait les présentations entre Baystar et SCO".

Les actions acquises à l’époque pour 50 M$ ne valent plus aujourd’hui que 28,5 M$...
Publiée le 15/03/2004 à 08:34 - Source : Le monde informatique
Publicité