Microsoft nous donne un cours d'Expression

Concurrencer Adobe ? Jamais de la vie 15

Microsoft vise avec la suite Expression à lier deux univers qui, selon la société, ont parfois du mal à véritablement travailler ensemble, ce qui se ressentirait parfois dans la convivialité des applications. La firme voudrait donc jeter un pont et fournir une suite complète se proposant de remplir de mêler du Photoshop à du Dreamweaver.

On comptera donc trois composants dans la suite Expression, rachetée d’ailleurs en 2003 à la société Creature House (en même temps que celle-ci tant qu’à faire) :

  • Acrylic Interactive Designer, pour la création d’éléments graphiques
  • Sparkle Interactive Designer, pour la création d’interfaces utilisateurs
  • Quartz Web Designer, pour la création de pages web.

L’intérêt est bien sûr ici de marier les applications pour avoir une manière uniforme de traiter les différents éléments pendant leur développement. Pas besoin pour Microsoft de cacher son ambition de concurrencer Adobe, de toute manière la société aurait bien du mal à masquer son jeu.

Il faudra compter également sur l’intégration de Windows Workflow Foundation, qui servira à la répartition des documents, tâches et autres types de données vers les différents membres d’une équipe, afin d’assurer un suivi parfait de l’évolution d’un projet en cours. Par exemple, on imagine la répercussion immédiate et le signalement d’une modification intervenue sur un morceau de code lors du développement d’un logiciel.

Publiée le 16/09/2005 à 14:10 - Source : VNUnet
Publicité