S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Microsoft et la déferlante des Web Services

Redmond's Familey face à l'élément perturbateur

bill gates jeune petit2006 sera une année de grands changements pour Microsoft. Le lancement de Visual Studio et de SQL Server dans leurs éditions 2005 donnent le coup d’envoi d’un vaste plan d’évolution, voire de révolution suivant les domaines. Ces deux logiciels vont créer pour Microsoft un écosystème on ne peut plus favorable à l’arrivée de Vista et à la vague de logiciels qui l’accompagne, en particulier Office 12.

Il y a dix ans, Bill Gates indiquait qu’Internet allait tout bouleverser et que la compagnie devait changer. Il n’avait pas tort, bien au contraire même. La société a cependant tenté de maîtriser un outil qui a rapidement dépassé son statut utilitaire pour devenir un univers vaste et d’une richesse infinie. Quant aux possibilités, on les connaît : elles n’ont pratiquement aucune limite.

Aujourd’hui, la société se trouve face à un problème majeur. Un mail de Bill Gates, contenant une note de Ray Ozzie, le nouveau CTO (Chief Technical Officer) de Microsoft, démontre bien la prise de conscience qu’une révolution approche. Cette révolution est celle des Web Services, qui finiront tôt ou tard par changer la face du web. Les Web Services sont un ensemble de règles et de protocoles permettant la communication entre une multitude d’éléments. Ils se situent à mi-chemin entre les pages web et les applications standards.

L’annonce des versions Live chez Microsoft n’est pas étrangère du tout à cette prise de conscience. Selon l’email de Bill Gates, la vague des Web Services va être perturbatrice et changer la donne à de nombreux niveaux. Beaucoup disent aujourd’hui que les applications dans leur forme actuelle, c’est-à-dire une application locale installée via un CD ou un DVD, finiront par céder leur place à des applications en ligne et/ou distribuées. Du moins pour une bonne partie d’entre elles.

Selon Ray Ozzie lui-même, Microsoft a raté un certain nombre d’opportunités, pour ne pas dire un nombre certain. La méthode de développement AJAX (Asynchronous JavaScript And XML) montre à quel point la firme est en décalage avec son époque sur certains points. Cette méthode de développement, qui rencontre un succès croissant, permet véritablement l’émergence des applications web, tout en étant basée sur des protocoles et technologies standards tels que XML et SOAP.

Les flux RSS, l’impossibilité pour Office pendant longtemps de produire un format un tant soit peu orienté web, la recherche ou encore la VoIP sont autant de domaines sur lesquels le géant de Redmond n’a pas réagi : « Comme par le passé, nous devons réfléchir à ce qui se passe autour de nous, et réfléchir sur nos forces, nos faiblesses et nos responsabilités en tant que leader de l’industrie, et répondre. Plus que jamais, si nous échouons dans ces actes, nous serons en danger. »

Ozzie évoque l’ancien projet Hailstorm, qui représentait la première tentative de la firme de mettre en place une architecture orientée Web Services. Cependant, comparée à des sociétés telles que Yahoo et Google, Microsoft est très en retard. Bill Gates exprime maintenant le désir de changer radicalement la manière dont Microsoft prévoit son futur. Le grand chamboulement dans l’organisation de la société en septembre n’est d’ailleurs pas étranger au chantier qui s’avance.

Bill Gates a décidé de réagir vite et de manière décisive, il n’y a donc plus qu’à s’asseoir et regarder.

Publiée le 10/11/2005 à 12:18

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;