Microsoft craint le Torrent et invente l'Avalanche

Le réseau Bittorrent connait un essor fulgurant depuis l'année dernière.... 60
Le réseau Bittorrent connait un essor fulgurant depuis l'année dernière. Fort de ses nombreuses qualités, ce concept de P2P (Peer-to-Peer) a logiquement fait des émules - sans jeu de mot - notamment chez Microsoft, qui a aussi remarqué quelques problèmes dans Bittorrent. Le géant du logiciel a donc un projet nommé Avalanche visant à résoudre deux défauts : réduire la bande passante utilisée en n'échangeant pas plusieurs fois la même partie de fichier, mais aussi diminuer fortement le risque de se retrouver bloqué au beau milieu du téléchargement, pour la simple et bonne raison que les personnes ayant les morceaux manquants se sont déconnectées. La firme de Redmond, qui n'a pas précisé exactement comment elle utiliserait Avalanche, a annoncé une vitesse 20 à 30% supérieure à Bittorrent. Attention toutefois, Avalanche risque fort de se limiter aux fichiers DRM...

Le concept de Microsoft est assez complexe, car il passe par un ré-encodage en ligne (network coding) de chaque partie. Ainsi au lieu de distribuer des parties des fichiers dans le désordre, Microsoft obtient une combinaison linéaire des fichiers échangés. Les combinaisons sont alors distribuées ensemble accompagnées d'une étiquette décrivant les paramètres des combinaisons. Chaque personne ayant reçu des fichiers (seed) peut alors générer à son tour une nouvelle combinaison unique à partir des combinaisons qu'elle a elle-même reçu (il faut suivre...). Lorsque cette personne a enfin assez de combinaisons indépendantes, elle peut alors la décoder (moins de 4% du temps total de téléchargement) afin d'obtenir le fichier original.

L'astuce consiste donc dans le fait que l'utilisateur n'a pas besoin d'attendre le fameux fichier manquant que personne ne détient (car hors ligne), pour la simple raison que chaque fichier peut être utilisé avec les autres grâce aux combinaisons. Ainsi, cela réduit considérablement les problèmes que l'on peut rencontrer si l'on use de Bittorrent. Comme il n'y a pas une partie du fichier plus importante qu'une autre, il n'y a pas de "partie manquante" primordiale pour finir le fichier. Arriver puis s'arrêter à 95% du téléchargement devrait par conséquent être très rare avec ce concept. De plus, aucun fichier ne transite plusieurs fois, ce qui augmente considérablement le gain de bande passante.

J'ai essayé au mieux de retranscrire ce que j'avais plus ou moins compris, mais je vous avoue que j'ai déjà vu plus simple... Si vous souhaitez néanmoins en savoir plus et si la langue de Shakespeare ne vous fait pas peur, vous pouvez lire cette page de Microsoft et admirer ses magnifiques schémas - notamment tout en bas à droite - ainsi que ce .pdf de 11 pages. Bonne lecture :-)
Par Nil Sanyas Publiée le 17/06/2005 à 14:26 - Source : Ars Technica
Publicité