Mandrake remporte un très gros contrat à la Défense

C’est le plus gros contrat jamais décroché par Mandrakesoft. D’une... 46
C’est le plus gros contrat jamais décroché par Mandrakesoft.

D’une durée de trois ans et d’une valeur d’un million d’euro, ce contrat, au sein d’un consortium de cinq membres, porte sur le développement d’un système d’exploitation d'un niveau de sécurité très élevé.

Ce niveau élevé répond à une nomenclature internationale, le CC-AEL (Common Criteria Evaluation Level Assurance) et est fixé à 5, sur une échelle de 1 à 7.

Dans la pratique, il faut savoir que la plupart des distributions Linux ont un niveau CC-EAL de 2+ alors que Windows 2000 SP3 a un niveau de 4+ (selon une évaluation du CNRS). Alors pourquoi pas Windows ? Plusieurs raisons à cela.

Tout d’abord une distribution Linux est aisément modifiable et adaptable, ce qui n’est pas nécessairement le cas de Windows. Ensuite, ce niveau de sécurité CC-EAL 4+ n’a rien d’extraordinaire et est détenu par d’autres systèmes, parmi lesquels Sun Solaris, Trusted Irix, AIX, HP-UX et certains SGBD Oracle. Mais aussi et surtout parce que la base du système viendra d’une autre société.

Le Ministère de la Défense a formé un consortium à partir de cinq sociétés : Bertin Technologies, Surlog, Jaluna, Mandrakesoft et Oppida, tous acteurs dans les domaines de la sécurité, des systèmes d’exploitation, ou de la certification.

Jaluna sera responsable du développement de la fondation logicielle du système et Mandrakesoft, adaptera sa distribution à cette base. La société fera également appel à la communauté des logiciels libres pour soumettre les résultats du projet, qui seront diffusés à terme sous licence Open Source. Le directeur général de Mandrakesoft commente : « Un projet comme celui-ci met remarquablement bien à profit le modèle Open Source. Il s'en sert de deux façons : d'une part, en réutilisant une grande quantité de logiciels de qualité préexistants, et d'autre part, en laissant la communauté auditer et améliorer le code source. Cela relève des compétences propres de Mandrakesoft, et nous sommes fiers de pouvoir les mettre à contribution. C'est également notre projet le plus important à ce jour, et un événement majeur pour notre entreprise. »

La société Surlog s’occupera et coordonnera l’ingénierie logicielle du projet pour préparer l’évaluation de niveau CC-EAL 5 qui sera confiée à Bertin Technologies. La certification finale sera l’apanage d’Opida et donnera au projet un point d’orgue qui le rendra crédible aux yeux du monde auquel il est destiné.

Car ce projet n’est pas seulement destiné au cadre militaire. Il vise également le marché industriel en général, des télécommunications et des systèmes d’entreprise, et il est prévu que de grands acteurs industriels participent au projet pour faire part de leurs besoins et adapter le produit à un maximum d’utilisations.
Publiée le 24/09/2004 à 07:38 - Source : Mandrake
Publicité