Mais où est passé le ciel bleu des jeux vidéo ?

Ce rêve bleu... (désolé, difficile de se retenir) 195
jeux violentsAh qu'il est loin le temps de cerises, ce temps des paysages verts et bleus où gesticulait une sorte de hérisson -bleu lui aussi- à  la recherche de petits anneaux dorés ? Le temps joyeux et insouciant des affrontements virils sur Street Fighter 2, dans des décors luxuriants à la végétation surréaliste (si si, souvenez-vous du paysage dans le stage de Dalsim ;) ) ? Et bien ce temps est désormais révolu. Finis les soleils de sable fin, finies les plages dardant de leurs rayons chatoyants les corps alanguis de demoiselles en fleur... Ne nous égarons cependant pas !

Si les terres ne sont plus simplement du Milieu, mais dévastées, que les rues des jeux se peuplent de gangsters tirés de schèmas plus stéréotypés qu'un téléfilm de TF1, un petit site d'irréductibles nostalgiques lutte encore et toujours contre l'envahisseur (tiens ! ça rappelle étrangement...). Blue Sky In Game Campaign, tel est le slogan fièrement accroché à leur site. Or leurs revendications ne se cantonnent pas au pur aspect esthétique. Cela fait partie d'un ensemble plus vaste.

" Nous voulons collecter des bananes venues d'un château magique ", clament-ils bien haut. " Nous voulons restaurer notre santé en récupérant des poulets rôtis, non en nous injectant de la drogue dans les veines. " On aurait peine à les contredire... Et nul ne nierait que, si les couleurs d'un jeu participent évidemment à l'ambiance, elles se font aussi plus sombres si le jeu doit nous plonger dans un univers de désolation. Comme s'il ne suffisait pas que les petits studios disparaissent progressivement...

" Nous voulons une musique qui fasse "choup choup choubidou waaa" et pas "motherfucking west coast mother fucker, y'all " (intraduisible, ou alors " Laisse-moi zoum zoum zem, dans ta benz benz benz... "). Nous voulons combattre des monstres étranges, pas des fourgueurs de drogue. "

Ces propos seraient à relativiser, l'ensemble des jeux proposés ne répondant pas à ces uniques critères. Cependant, la course à l'ultra-réalisme des impacts de balle, les morts violentes ou les séances de torture ne sont plus, loin de là, des phénomènes isolés. De là à affirmer qu'il s'agit même de critères commerciaux, le pas serait vite franchi. Alors, un grand coup de chapeau à ce site, pour ses revendications et son style général.

Et vous, qu'en pensez-vous ? La violence est-elle un critère pour l'achat des jeux que vous pratiquez ? Ou vous rangeriez-vous plutôt parmi les adeptes de Serious Sam et du grand délire de monstres invraisemblables ?

jeux violents
Publiée le 28/11/2005 à 17:41 - Source : Uk resistance
Publicité