L'intelligence artificielle accélérée en matériel ?

Une autre puce accélératrice spécialisée, une ! 72

Parfois, souvent même, il arrive de constater que son PC est un crétin, même son Mac. C'est ici le scoop de la semaine, il est possible de voir en 2006 une puce qui va le rendre intelligent, ou non, moins crétin plutôt, enfin comme vous voulez...

Après la puce accélératrice 3D de chez 3DFX (que nous avons testée en exclusivité il y a tout juste deux jours), après la puce accélératrice physique de chez Ageia, voici donc la puce accélératrice IA, comme intelligence artificielle. L'IA est encore calculée par le processeur central de nos PC, et dans certains cas celui-ci peut avoir un peu de mal à réagir à temps, particulièrement lors de la gestion de jeux vidéo particulièrement gourmands dans ce domaine. Pour ne plus voir son PC englué dans les calculs de trajectoires ou de stratégies de jeu plus ou moins désespérées, la société AISeek prévoit une puce qui devrait se charger d'être "intelligente" à la place du processeur. Dans les jeux de stratégie en temps réel, les jeux de sports, les jeux de tir à la première personne, cette puce pourrait ainsi soulager ce pauvre  processeur de nombreux calculs finalement très gourmands en ressources.

Mieux encore, AISeek promet que sa puce permettra une meilleure IA dans les jeux, car elle permettra la prise en charge de comportements encore plus perfectionnés. La puce est nommée AIS-1, et se consacrera au calcul de trajectoires (path finding), à l'analyse de terrain, à la gestion des comportements de groupe et à la réaction aux stimuli de l'environnement et du joueur.

La partie logicielle verra une nouvelle API se former, elle encadrera la programmation de l'ensemble de l'IA prise en charge en matériel. Une API qui devrait aboutir à des algorithmes 1000 fois plus rapides que les algorithmes actuels, selon son concepteur. Mais voilà une puce qui risque aussi de compliquer encore le marché de l'informatique et des jeux vidéo.

En effet, le problème principal se pose au niveau de l'intégration de la technologie dans les jeux. Comment les programmeurs, qui ont déjà fort à faire avec la multiplication des coeurs des processeurs, vont concilier la programmation d'une IA de base pour les PC sans puce accélératrice IA, et d'une IA spéciale pour ceux dotés d'une telle puce ? Y aura-t-il un jeu vidéo à deux vitesses ?

A croire qu'à terme, ces gros fainéants de processeurs réussiront à ne plus rien avoir à calculer... L'arrivée du double-coeur et les futurs CPU quadri-coeurs auraient pu faire l'affaire grâce un calcul parallèle de l'IA dans les jeux. Mais entre multi-threading et puces accélératrices, les développeurs risquent bien de ne plus savoir ou donner de la tête. A quand le cerveau accélérateur multi-technologies pour programmeurs ?

Publiée le 20/09/2005 à 17:04 - Source : ArsTechnica
Publicité