L'industrie du jeu vidéo va attaquer la Californie

Bataille autour de la violence : tous aux abris !!! 22
Nous vous rapportions hier la signature d'une loi contre les jeux violents en Californie, de la main musclée du Gouvernator Schwarzenegger. L'industrie du jeu vidéo ne s'est pas fait attendre, et proteste contre ce décret qu'elle estime contraire à la Constitution américaine.

Le groupe Entertainment Software Association « a l'intention de poursuivre cette loi pour la casser », et le groupe est « très confiant » quant à sa victoire, a affirmé son président Douglas Lowenstein lors d'une déclaration officielle faite lundi dernier.

L'avenir de la loi de Schwarzy est en effet plus qu'incertain, puisque des lois similaires ont déjà été rejetées par le juge fédéral de plusieurs États, comme celui de Washington ou du Missouri. Le juge avait alors estimé que cette loi contredisait la liberté de parole garantie par l'Amendement numéro un de la Constitution américaine.

La législation californienne contre les jeux violents doit entrer en vigueur le 1er janvier 2006. Elle a été votée en réaction au scandale GTA San Andreas, qui aura provoqué un vrai tremblement de terre (hum...) chez les politiques californiens. Le tout est maintenant de savoir si le juge fédéral va considérer cette loi constitutionnelle ou non.

D'autres forces politiques, comme Hillary Clinton par exemple, sont aussi sur le front de cette guerre avec une industrie du jeu vidéo qui pèse plus de 10 milliards de dollars. Le plus gros représentant de l'industrie, Electronic Arts est d'ailleurs sur le pied de guerre : « Plusieurs cours ont accordé les mêmes protections constitutionnelles aux jeux vidéo qu'aux films, livres et télévision. J'espère qu'ils en viendront à la même conclusion en Californie » explique Brown, porte-bouclier de la firme.
Par Bruno Cormier Publiée le 11/10/2005 à 11:00 - Source : Reuters
Publicité