Les disques durs Hitachi et leur protection antichoc

Utile pour ceux qui pratiquent le lancer de disque dur ! 21
ToshibaNous vous parlions de la toute récente sortie d'un mini-disque dur de 8Go chez Hitachi, doté d'une nouvelle protection antichoc dont la société semble très fière. Hitachi nous envoie aujourd'hui quelques détails sur cette technologie, censé faire oublier les problèmes mécaniques des disques durs face à l'inébranlable mémoire Flash.

Le premier disque muni en option de cette technologie est le « Mickey » (Microdrive 3K8), ce fameux disque un pouce de 8Go sorti récemment. Avec Mickey, Hitachi souhaite consolider sa domination sur le marché du portable, notamment grâce à la valeur ajoutée de son système antichoc. Des infos à prendre, même si rien ne vaut un test pratique lors d'une finale de tournoi de lancer de disques durs.

La technologie s'appelle ESP, pour Extra Sensory Protection. L'innovation principale se trouve dans l'accéléromètre qui sonde les mouvements brusques sur trois axes (X, Y, Z). Seront ainsi détectées toutes les chutes d'au moins 10 cm de hauteur. Dans un tel cas, le contrôleur du disque dur suspend toutes activités de la tête de lecture et la place en retrait pour éviter un choc avec le plateau.

Le Mickey de 8Go est alors le disque le plus résistant en choc non-opérationnel, lorsque le système de protection a effectivement fonctionné. Mickey est alors annoncé supporter une accélération de 2000 G sans peine. La sonde a de plus diminué son volume (3,4mm x 3,7mm x 0,92 mm), ce qui lui a permis de s'intégrer à ces micro-formats.

La technique permet finalement d'éviter les corruptions de données dues à d'éventuels chocs de la tête de lecture sur le plateau du disque dur. Mais il faut aussi protéger le mécanisme lui-même. Premier avantage de la miniaturisation, les composants du disque ont une toute petite masse, ils sont donc moins sensibles aux forces brutales provoquées par une chute.

Mais Hitachi utilise tout de même d'autres techniques de protections plus conventionnelles. Des amortisseurs sont placés aux quatre coins du disque dur pour l'isoler des autres composants de l'appareil qui l'abrite. Le résultat double la résistance du disque en mode non-opérationnel. Toujours dans la mécanique, le slider, un composant supportant la tête de lecture du disque, a été rapetissé de 30 %. Moins massif, ce Femto slider voit sa résistance augmenter de 25 % par rapport à l'ancien Pico slider.

Notons que l'idée du positionnement en retrait de la tête de lecture est brevetée par Hitachi, ainsi que « Servo », un ensemble de technologies ayant pour nom de brevet « True Track ». Servo permet contrôle numérique de la position de la tête de lecture pour maximiser la précision de ses activités dans les pires conditions de secousses... Un exemple ? :^P

Par Bruno Cormier Publiée le 05/09/2005 à 11:44
Publicité