La RIAA attaque 532 utilisateurs du P2P

Cary Sherman, président de la RIAA, indique : "Il est important que tout... 48
Cary Sherman, président de la RIAA, indique : "Il est important que tout le monde comprenne que personne n'est à l'abri quand on échange illégalement des fichiers sur des réseaux P2P".

La RIAA (Recording Industry Association of America), qui représente Warner Music, BMG, EMI, Sony Music et Universal Music, a annoncé hier qu'elle poursuivait 532 utilisateurs, accusés d'avoir échanger des oeuvres protégées par des droits d'auteur sur les réseaux P2P.

Pour identifier les utilisateurs, elle a utilisé la procédure anonyme appelée "John Doe", qui consiste à connaître les utilisateurs via leur adresse Internet. Cette procédure a été adoptée suite aux refus des FAI de révéler l'identité de leurs abonnés.

On trouve sur le banc des accusés 89 personnes qui ont utilisé les réseaux informatiques de 21 universités américaines (Arizona, Californie, Colorado, Indiana, Maryland, Michigan, New York, Pennsylvanie, Tennessee, Washington DC et Wisconsin). Les 443 autres accusés sont situés en Californie, au Colorado, au Missouri, au Texas et en Virginie.

Sur les 1 977 utilisateurs du P2P poursuivis par la RIAA, 408 cas ont été réglés à l'amiable monnayant environ 3 000 dollars.
Par Teuf Publiée le 24/03/2004 à 10:53 - Source : Reuters
Publicité