L’INternet allemand flirte avec les filtres

Les versions allemandes de Google, Lycos Europe, MSN, AOL, Yahoo, T-Online... 12
Les versions allemandes de Google, Lycos Europe, MSN, AOL, Yahoo, T-Online et t-info ont créé cette semaine leur propre organisation d'autorégulation. L’organisme est rattaché à la Freiwillige Selbstkontrolle Multmiedia-Dienstanbieter (FSM), l’association des FAI allemands.

L’objectif de ce regroupement ? Un filtrage, un nettoyage, une éradication ou une régulation volontaire, comme on voudra, des contenus violents, porno, pédophiles et racistes.

C’est un organisme fédéral, la Bundesprüfstelle für jugendgefährdende Medien ou BPJM qui lui indiquera les sites à traiter, à l’aide d’une liste confidentielle d'Url à bloquer. La liste sera stockée sur un serveur commun afin que leurs moteurs puissent comparer avec leurs propres listes et bloquer plus efficacement le contenu.

La FSM a tenu à préciser que « Naturellement, les moteurs de recherche ne pourront pas être tenus pour responsables du blocage des sites mis à l'index ». Naturellement...

Les sites bloqués seront alertés avant filtrage de la décision de la BPJM afin de prendre les mesures adéquates, si tel est leur vœu.
L'initiative ne vaut que pour les portails d’Outre-Rhin, faute de volonté et de lois communes en Europe. Elle est donc d’une utilité toute relative...
Publiée le 01/03/2005 à 11:12 - Source : ZDNet
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité