S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

L'ART attribuera les licences WiMax aux enchères

L'ART a décidé d'attribuer les deux licences WiMax dans les bandes 3,4 à 3,8 GHz par enchères. 59 acteurs ont contribué à la consultation publique sur la boucle locale radio lancée cet été : cela confirme bien l'engouement pour le WiMax.

Cette attribution par enchères, contrairement à l'attribution sur dossier, en déçoit beaucoup. En effet, on peut se demander si de petits opérateurs pourront se risquer financièrement dans un jeu si délicat. De plus, les enchères ne sont pas compatibles avec le mode de fonctionnement des collectivités. Il est tout à fait possible également que les détenteurs de licences WiMax ne s'occupent que des zones les plus rentables.

Il y a de quoi rappeler les enchères pour l'UMTS, qui ont coûté un prix ridiculement exorbitant aux opérateurs (pratiquement 5 milliards d’euros pour chaque licence). Il leur faut maintenant arriver à rembourser leurs investissements.

Il faut souligner que seul Altitude Télécom possède une licence WiMax, et que Neuf Télécom, qui en possédait une, ne l'a pas renouvelée, à une époque où le WiMax et la BLR n'avaient pas d'avenir. L'ART propose d'attribuer les licences par région. Les départements espéraient pouvoir attribuer des licences WiMax, comme le préconisait Gilles de Robien, ministre de l'Aménagement du Territoire, mais il n'en est rien.

Après un certain temps de non utilisation de fréquences données, l'ART peut les récupérer pour les revendre (une manne financière pour elle ?!).

Les bandes 5,470 - 5,725 GHz ne seront pas utilisées dans le cadre du WiMax, car il y aurait trop de contraintes et il n'y a pas de projet dans la bande 26 GHz. Certaines sociétés ont indiqué être intéressées par les bandes 2,5 - 2,7 GHz.

Tout ceci n'est que propositions, les décisions finales auront lieu début 2005.

Voici la liste des contributeurs à la consultation publique :

ADP Télécom, ADW Network, Agglomération de Clermont Ferrand, Air France, Alcatel, Alliance Tics, Altitude Télécom, ANFR, AOL, Avicam, Axione, Biosfera, Bouygues Télécom, Communauté de Communes du Gursonnais, Cegetel, Cegetel Réunion, CG Lot et Garonne, CG Sarthe, CG Haute Savoie, Ariel Turpin (Chargé de mission Nouvelles Technologies du CG Seine et Marne), CG Yvelines, Cisco, Civis Télécom, Clearwire, Clinique Océane Vannes, Conseil Régional Midi-Pyrénées, Collectivité territoriale de Corse, Dibrotech, E-Qual, ETNA France, Free, France Télécom, Benoît de la Taille (Avocat), Intel, Interactive Device, IPVSET, ISAT, Motorola, Naxos, Neuf Télécom, NextGen Télécom, Nortel Networks, Syndicat du Pays d'Albret, Pays des Vals de Saintonge, Radiall Systems, SamAccess, Sanef, SFR, SIVU de l'Ardèche, Skyrock, STOI, SUSI, Swisscom, Synagir-Territel Communications, TDF, Ville Lannion, WESEA, WIMAX Forum, XTS Télécom.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter les documents suivants :
Source : ART
Publiée le 14/12/2004 à 15:03

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;