Interview de M. Nitot, directeur de Mozilla Europe

Nous avons récemment eu le plaisir d’interviewer Tristan Nitot, tout... 43
Nous avons récemment eu le plaisir d’interviewer Tristan Nitot, tout juste nommé président de Mozilla Europe. L'homme a répondu à quelques questions qui nous tenaient à cœur sur le futur des produits de la Fondation, en particulier Firefox. (NDLR : oui c'est la journée Firefox sur PCi...)

Bonne lecture à tous ;)


- Que pensez-vous de votre récente nomination ?
Je ne peux que m'en féliciter :-)
J'avais cette activité autour de Mozilla en tant que bénévole pendant près de 18 mois, tout en cherchant un travail. C'est un plaisir d'être maintenant payé pour continuer à exercer sa passion.

- Quels sont actuellement les effectifs de la Fondation ?
Une bonne vingtaine de personnes aux USA, deux en Europe.

- Quelles seront les nouveautés marquantes de Firefox 1.1 ?
La 1.1 aura des changements à plusieurs niveaux :

Interface utilisateur : une nouvelle interface pour la gestion des préférences, amélioration du système d'onglets

Affichage des pages : une nouvelle version sensiblement améliorée de Gecko, le moteur de rendu, qui devrait être plus rapide et apporter son lot de nouveautés, dont les plus marquantes sont le support de SVG (graphiques pilotés par XML) et Canvas (graphiques pilotés par JavaScript), le support de nouvelles fonctionnalités dans les CSS.

Enfin, nous devrions avoir avec la 1.1 un système de mise à jour amélioré qui permettra de réduire la quantité de données à télécharger pour effectuer une mise à jour. Cela sera principalement apprécié par les utilisateurs qui se connectent par Modem.

Pascal Chevrel, contributeur à Mozilla Europe, tient à jour une liste des nouveautés

- Pouvez-vous déjà nous parler de la version 2.0 ?
C'est encore un peu tôt. D'ici là, nous devrions avoir une version 1.5 qui suivra la 1.1 après un délai d'environ 6 mois (mais il faut rester très prudent quand on parle de dates de sorties pour les logiciels : on sait bien à quel point elles ont tendance à se décaler dans le temps).

- Comptez-vous faire de Firefox une plateforme complète de développement qui servirait de tremplin pour un projet plus vaste ?
L'avenir le dira ! Pour l'instant, nous avons déjà un certain nombre de projets qui s'appuient sur le travail effectué par le projet Mozilla pour écrire des applications qui tournent sur plusieurs plates-formes comme Windows, Linux et Mac OSX (et d'autres). Je pense à NVU, l'éditeur HTML fait par la société Disruptive Innovations et financé par Linspire, ou l'application IDX-Asso, réalisée par IdealX. Je pense qu'il ne s'agit que d'un tout petit début, et que la sortie du projet XULRunner permettra une accélération de cet engouement déjà significatif.

- Nous avons vu récemment que Firefox affichait des erreurs sur le test Acid2 lancé comme un défi par Opera à Microsoft. Quelle est la position de la Fondation sur ce point ?
Oui, Firefox ne passe pas Acid2, mais il faut dire qu'aucune version publique d'aucun navigateur (pas même Opera) ne le passe avec succès ! Un des initiateurs de Firefox, David Hyatt, maintenant passé chez Apple où il travaille sur Safari, a réussi à faire un prototype qui l'affiche correctement, mais cela prendra sûrement beaucoup de temps avant que le Safari de monsieur tout le monde bénéficie de ces avancées. Acid2 est un ensemble de tests en une seule page qui vise à vérifier le support de certaines fonctionnalités avancées, mais néanmoins importantes, des standards du Web.

Firefox a une longueur d'avance sur le sujet, Opera et Safari sont bien placés, et Internet Explorer démontre son énorme retard dans ce domaine. Il faut dire que son moteur de rendu est très ancien et n'a pas vraiment évolué depuis 2001. Une éternité au niveau du Web ! En ce qui concerne Firefox et son moteur de rendu Gecko, le projet Mozilla travaille déjà sur Acid2.

Pourtant, la version 1.1 ne devrait pas réussir le test Acid2, qui a été publié trop tard par rapport à notre planning pour la 1.1. Mais j'espère bien que ça n'est que partie remise : il est essentiel que tous les navigateurs supportent les standards. N'oublions pas que le Web a été inventé pour passer outre les incompatibilités entre les différents systèmes.

- Ne craignez-vous pas que la popularité allant de paire avec le succès du navigateur n’empiète sur son esprit initial de logiciel libre, léger et respectant les standards ?
Non. Nous n'avons pas oublié ce qui fait le succès de Firefox : mettre l'utilisateur au centre de nos préoccupations.

Y a-t-il des projets en cours pour porter Firefox vers d’autres plateformes et pouvez-vous nous parler de l’avancement de Minimo ?
Minimo avance à son rythme et est encore à l'état de "projet", comme Sunbird (l'application d'agenda), par opposition à Firefox et à Thunderbird, qui sont des produits. Un des projets largement attendu est Lightning, qui intègre les fonctionnalités de Sunbird dans Thunderbird.

- On sait que Microsoft s’est remis à travailler de manière approfondie sur Internet Explorer : comment comptez-vous vous démarquer de la version 7.0 ?
C'est difficile à dire, car personne en dehors de Microsoft n'a vu IE7, dont la beta n'est pas encore sortie. Il y a toutefois trois grandes différences (au delà du fait que Firefox est disponible depuis plus de 6 mois en version finale):
  • Firefox est multi plateforme et tourne sous Windows, Linux Mac OS X.
  • Nous ne sommes pas liés au système d'exploitation. Avec Firefox, pas besoin de passer à Longhorn ou à XP Service Pack 2. Firefox tourne sous Windows 2000 et même Windows 98, ce qui est essentiel pour tous les gens et les entreprises qui ne souhaitent pas changer de version de leur système d'exploitation, avec les coûts que cela impose. (en passant, je recommande de lire la licence du Service Pack 2 de XP avant de l'installer, et de se demander s'ils veulent vraiment signer un contrat signifiant l'installation du DRM sur leur machine !).
  • Firefox est très en avance en terme de support des standards et des technologies avancées. Il est très improbable que nous voyons le support de SVG et de Canvas dans Internet Explorer avant plusieurs années.

- Comment percevez-vous l’arrivée du XAML ? de Longhorn ?
Il est trop tôt pour le dire. Il va encore nous falloir un an au moins avant de pouvoir se faire une idée. On verra à ce moment-là.

- Votre partenariat avec Google est-il compatible avec l’esprit du logiciel libre ?
Bien sûr, pourquoi ne le serait-il pas ? Le logiciel Libre, c'est la liberté du code source, et de ce point de vue-là, le code de Firefox est sous triple licence MPL/LGPL/GPL. Il est possible de télécharger le code source et de compiler vous-même Firefox, pourvu que vous respectiez les licences. Le fait que des ingénieurs de Google, IBM, Red Hat, Novell et bien d'autres participent au succès de Firefox est une excellente chose.

Rappelons que le logiciel Libre, ça n'est pas forcément faire du logiciel sans aucune entreprise, c'est surtout une façon de fédérer les efforts de développement, de mutualiser les investissements entre les différents acteurs (individus ou entreprises), tout en permettant à l'utilisateur de ne pas se retrouver verrouillé par un éditeur.
Par Vincent Hermann Publiée le 03/06/2005 à 08:55
Publicité