Intel parle un peu du futur de l'Itanium

Intel souhaite a priori prouver que le processeur Itanium a encore de... 2
Intel souhaite a priori prouver que le processeur Itanium a encore de l'avenir au sein des plans du fondeur, et ce en dépit des dernières annonces le concernant. En effet, Dell, HP, IBM et Sun représentent à eux seuls 80% du marché des serveurs. Sur ces quatre constructeurs, seul HP soutient réellement l'Itanium.

Actuellement, c'est le core Madison qui sévit dans la famille Itanium 2. Ce core sera remplacé à la fin de cette année par le Montecito, qui sera plus qu'une évolution, puisqu'il introduira le dual-core, comme il sera de rigueur dans pratiquement tous les processeurs d'Intel à partir de cette année. Chaque core du Montecito pourra exécuter deux threads (processus légers).

Une nouvelle révision nommée Tanglewood devait suivre quelque part dans les eaux troubles de 2006 (une grande année en perspective). Cette révision, pour des raisons mystérieuses, a été renommée Tukwila. Entre autres nouveautés, le Tukwila devrait présenter des améliorations significatives au niveau de la consommation électrique, et devrait commencer sa carrière avec 4 cores. Le changement le plus significatif, mais pas pour le consommateur, devrait être l'interface électronique de ce processeur, qui devrait être dès lors la même pour les Itanium et les Xeon. Les constructeurs devraient pouvoir bâtir plus facilement des serveurs grâce à cette interface commune.


Cliquer pour agrandir


Au delà du Tukwila, il y a maintenant le Poulson. Ce core, qui devrait sortir en 2007, correspondra à la période où Intel promet que les systèmes Itanium et Xeon seront à des tarifs équivalents. On ne sait pratiquement rien de ce Poulson, mais un certain nombre d'analystes pensent que l'évolution ne sera peut-être pas visible au nombre de cores, mais dans la taille des cores.

Pour le moment, Intel souhaite se battre avec le Power 5 d'IBM, et l'arrivée en 2006 du processeur Niagara de Sun donnera lieu à quelques batailles supplémentaires. C'est la raison qui fait penser aux analystes que la multiplication des cores n'est pas forcément une solution, en tout cas pas dans les applications qui ne seront pas fortement parallélisées.

Ainsi, l'analyste Gordon Gaff du cabinet Illuminata, après avoir discuté avec Rich Marcello qui dirige la branche serveurs haut de gamme de HP, explique que le Tukwila devrait avoir moins de cores, mais pourra exécuter les opérations plus rapidement, à l'inverse de multiples cores qui peuvent s'occuper de plus d'opérations simultanément, mais moins rapidement.

Ceci dit, il est dans les plans d'Intel d'aller éventuellement jusqu'à 16 cores, alors...

Wait & Wait !
Par Vincent_H Publiée le 01/03/2005 à 11:23 - Source : CNet News
Publicité