Intel et Micron Technology créent IM Flash Technologies

Love IM tender, love me sweet, never let iPod go 0

Si la mémoire NAND ne représente que 5% du chiffre d’affaires annuel des semi-conducteurs (environ 200 milliards de dollars), il n’en reste pas moins que les ventes sont en augmentation de 45% quand le reste du secteur n’affiche qu’une croissance de 10%. C’est que la mémoire NAND est très demandée, et notamment par Apple, pour son iPod Nano entre autres.

Un Nano qui est vendu à des millions d’exemplaires, dont le succès est planétaire et ne se dément pas, en particulier à l’approche des fêtes. La récente annonce en France de la baisse de la taxe sur la mémoire Flash devrait encore accentuer le phénomène. Il est important pour Apple d’avoir une source d’approvisionnement conséquente en mémoire Flash afin de ne jamais rencontrer de problèmes de livraison.

C’est ainsi que dans l’annonce hier de l’association d’Intel et Micron pour créer une entité commune centrée sur cette mémoire, on peut y lire qu’Apple est déjà cliente. La nouvelle entité, au doux nom d'IM Flash Technologies, représente un investissement de départ de 2,4 milliards de dollars. Cette société sera détenue par Micron à hauteur de 51% et Intel à 49%.

Apple a prévu d’investir un total de 1,25 milliard de dollars dans la mémoire NAND auprès de différents fournisseurs, dont 500 millions répartis également entre Intel et Micron. La société à la pomme souhaite s’assurer un approvisionnement constant jusqu’en 2010, et compte déjà parmi ses fournisseurs Samsung, Toshiba et Hynix. Samsung est d’ailleurs leader dans la production de mémoire Flash, Intel et Micron souhaitant ainsi s’unir pour mieux résister.

A noter que, suivant les performances de cette joint venture, qui commencera sa production début 2006, chacun des deux acteurs pourra injecter jusqu’à 1,4 milliard de dollars pour les trois années qui viennent dans IM Flash Technologies.

Publiée le 22/11/2005 à 12:16 - Source : Radio France
Publicité