S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Free et les non-dégroupés : le bout du tunnel ?

Ping ? Pong !

Vous avez été nombreux à réagir aux différents articles traitant des soucis que rencontrait le fournisseur d'accès Free. Une partie des abonnés non dégroupés et « profitant » de l'offre ADSL MAX connaissaient de sérieux problèmes de connexions, de performances et de stabilité. On identifiait alors de nombreux symptômes comme des performances exécrables dans les jeux en ligne (temps de latence), des soucis pour se connecter à certains services tels que MSN Messenger ou encore des connexions hasardeuses à tout ce qui pouvait utiliser autre chose que le port 80, comme les serveurs FTP par exemple.

Interrogée à ce sujet, Free avait répondu que les problèmes venaient d'une « modification unilatérale » de France Telecom :

« Ces problèmes de débits font suite à une modification unilatérale opérée par France Telecom sur son réseau sans avertissement préalable. Ces problèmes sont à ce jour résolus sur une grande partie du territoire et en cours de résolution sur les dernières zones concernées. »

Des assertions devant lesquelles France Telecom s'était expliquée :

« France Télécom a généralisé sur l'ensemble du territoire, selon un calendrier par plaques géographiques, la libération de l'upload (256kbs vers 800 kbs IP) de l'offre DébitMax.Cela permet d'augmenter le débit montant jusqu'à 800 Kbs des utilisateurs finaux alors que celui-ci était limité auparavant à 256 kbs. Il est certain que cette libération du débit montant favorise les échanges de pair à pair (peering) et donc "dope" également le débit descendant.

L'offre DébitMax est d'ailleurs appréciée par tous les FAI, dont Free, qui achètent à France Télécom l'offre de gros IP/ADSL et ADSL Connect pour faire des offres aux clients situés en zones non dégroupées par exemple.

Le 27 juin dernier, France Télécom, par l'intermédiaire de sa Division Opérateurs, a écrit à ses clients (opérateurs de réseaux et FAI dont Free) pour les informer de cette évolution de l'offre DébitMax en précisant que :

  • cette nouvelle ingénierie serait appliquée à partir du 11 juillet 2005 à la construction des nouveaux accès DébitMax.
  • la mise à jour du parc d'accès DébitMax existant serait effectuée entre le 29 juillet et le 18 août 2005. »

On pouvait alors remarquer que Free était le seul opérateur à rencontrer des difficultés. Dernièrement cependant, si une partie des abonnés a vu ses soucis disparaître ou fortement diminuer, une autre s'est retrouvée face à une nouveauté des plus agréables. Un lecteur a d'ailleurs tenu à nous en exposer le cas :


Depuis des jours maintenant la situation est inacceptable et irréelle.

D'un côté, nous avons le fournisseur Free, qui à grand renfort de publicité nous fait savoir qu'il peut atteindre un débit descendant de 174Mb/s. De l'autre, nous avons des utilisateurs qui depuis des jours ne peuvent espérer atteindre qu'un débit à peine digne des bons vieux modems 56K. Non, vous ne rêvez pas, et un grand nombre d'utilisateurs a sorti la connexion de secours de free en RTC qui elle fonctionne correctement.

Les pertes de paquets s’élèvent à 40% sur les sites autres que Free, le téléchargement monte à 2ko/s, Google met cinq minutes pour s’ouvrir... La solution pour les conflits familiaux dus à l’Internet, et pour les nostalgiques du 56K ! Bonus, tous ceux qui ont des problèmes se sont retrouvés avec une ip fixe gratos, alors qu’ils ne l’avaient même pas demandée ;) !

Tous les autres ports sont fermés, impossible donc de tenter MSN Messenger, IRC, Newsgroups …

Encore une fois Free fait la sourde oreille et ne souhaite pas communiquer sur le sujet, la hotline est indisponible à cause du nombre d’appels. La tension monte sur les newsgroups et les forums. Free était désolée de subir de gros problèmes en septembre mais là ça dépasse toutes les limites du concevable !



Nous avons décidé de recontacter Free pour leur poser la question. Si globalement l'ARCEP estime que France Telecom joue plutôt le jeu de la concurrence et du dégroupage, la réponse officielle de Free (par la voix d'Isabelle Audap) n'était, quelque part, pas forcément originale :

« Ces problèmes de débit proviennent des modifications qui ont été faites par France Télécom sans avoir anticipé les impacts réseaux. Ces problèmes étaient nationaux en août, ils sont très circonscrits mais ils demeurent, ils ne sont pas propres à Free mais à tous les utilisateurs de la solution IP ADSL. France Telecom a promis que tout rentrerait dans l'ordre très prochainement. »

Nous avons donc évidemment contacté Patrick Thielemans, chez France Telecom, qui nous a alors répondu :

"Les modifications faites par France Télécom cet été sur son offre de gros qui ont apparemment eu un impact sur le réseau de Free se sont limitées à une augmentation du débit remontant de l'offre IP ADSL ("upload") uniquement pour les accès dits IP max qui ne représentent qu'une partie du parc de Free. Free est le seul opérateur client d'IP ADSL à s'être plaint de dysfonctionnement à la suite de cette modification. France Telecom travaille avec Free pour trouver des solutions palliatives permettant de résoudre  à très court terme les problèmes rencontrés."

D'après un entretien téléphonique avec M. Thielemans, il semblerait que des freenautes voient enfin le bout du tunnel depuis la nuit dernière. Les autres devront-ils attendre encore longtemps ?

PS : Merci à Rémi pour son courrier et à tous ceux qui nous ont averti ;)
Publiée le 08/12/2005 à 15:38

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;