S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Fouillez votre PC avec l'aide des majors du cinéma

La Motion Picture Association of America (MPAA) vient d’entamer une nouvelle série d’actions en justice aux Etats-Unis. Toujours en ligne de mire, ceux soupçonnés d’avoir échangé des films au nez et à la barbe des comptables d’Hollywood.

Ces actions prennent le pas sur celles initiées il y a peu par l'industrie du disque contre les réseaux BitTorrent, eDonkey ou DirectConnect. « Nous ne pouvons autoriser les gens à voler nos films et autres productions et nous utiliserons toutes les options disponibles pour les encourager à obéir à la loi » a tonné Dan Glickman, Chief Executive de la MPAA.

En parallèle à cette vague, la Motion Picture a inauguré un nouvel outil : Parent File Scan. Il est destiné à aider les parents qui voudraient inculquer le droit chemin à leur progéniture. Uniquement valable sous Windows 98/Me/NT/2000/XP (sic!), ce logiciel est disponible gratuitement depuis le site Respectcopyrights.

On notera que dès la page d’accueil, tout est fait pour faire flageoler l'internaute. Des listes d’adresses IP et de mails suivis du nom d’un des systèmes d’échange tournent en boucle. Et afin d’emporter conviction, un message prévient que « si vous utilisez un service de P2P d’échange de fichiers, vous pouvez être presque certains d’exposer votre PC aux virus, vers, trojan, pop-up tout en invitant des inconnus à accéder à vos informations privées », bref : l’horreur.

Mais qu’est ce que Parents File Scan ? C’est un programme édité par la société danoise DtecNet Software ApS, respectueux de l'intimité de chacun promet-on. Avec lui, papa et/ou maman peuvent fouiller l’inquiétant PC du salon à la recherche des logiciels P2P et des fichiers musicaux ou vidéos copiés. Il s’adresse donc avant tout à ceux qui préfèrent confier cette quête à la MPAA plutôt qu'utiliser les outils de recherche habituels (*.mp3, *.avi, *.mpeg, etc.).

Après rapide « analyse », il ne fait évidemment pas le distinguo entre fichiers sains et contrefaçons. Il offre donc une option décisive : on efface ou on garde, sous l’entière responsabilité de l'usager.

Selon les premiers tests, le programme s’est révélé d’une perspicacité redoutable grâce à une conception très libérale de la notion de logiciel d’échanges de fichiers. Il a par exemple identifié le client International Relay Chat Mirc ou la radio streaming Mercora comme des applications d’échange... Voilà un sérieux coup de main pour les parents !
Source : Cnet
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 27/01/2005 à 08:36

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;