Europe : Amende record pour Microsoft ?

Alors que le verdict de l'instruction pour position dominante en Europe... 159
Alors que le verdict de l'instruction pour position dominante en Europe est attendu ce 24 mars à Bruxelles, des rumeurs de plus en plus insistantes font état d'une amende proche de 500 millions d'euros à l'encontre de Microsoft, et surtout celui-ci devrait ouvrir Windows à la concurrence.

C'est une source d'un Etat membre qui a révélé à Reuters le montant décidé par les Quinze : "C'est 497 (millions d'euros)", a t'elle ainsi déclaré.

Cette amende serait la plus forte jamais infligée par l'UE à une entreprise dépassant même celle de 462 millions d'euros infligée à Hoffman-La Roche en 2001 dans une affaire d'entente illicite sur les vitamines.

Pour rappel, l'éditeur dispose d'un "trésor de guerre" estimé à 53 milliards de dollars et de ce fait, cette sanction financière ne représente donc qu'un peu plus de 1% de ce capital.

C'est pour cela que, pour Microsoft, le plus important et le plus gênant concerne ses produits : Il devra proposer aux constructeurs de PC une version de Windows n'intégrant pas son lecteur Media Player et devra dévoiler une partie du code source de ses produits afin que ceux de ces concurrents soient plus compatibles avec les PC tournant sous Windows.

Le géant de Redmond a d'ores et déjà confirmé son intention de faire appel.

"Nous pensons que c'est sans précédent et inadapté de la part de la Commission d'imposer une amende et ces remaniements aux opérations d'une société aux Etats-Unis, alors même que ces opérations entrent déjà dans la juridiction du gouvernement américain et que le comportement dont il est question a été autorisé à la fois par le département de la Justice et par les tribunaux américains", explique-t-il dans un communiqué.

Celui ci préparerait une défense semblable à celle déjà mise en œuvre outre-Atlantique : Faire appel, demander la suspension des sanctions pour la durée de la procédure et s’en tirer au final avec une sanction négociée : Le procès en lui-même pourrait déjà prendre deux à trois ans et la procédure d'appel tout autant.
Par papaguy Publiée le 23/03/2004 à 11:24 - Source : Reuters
Publicité