Et un autre vilain méchant pirate puni en Espagne

Voilà ce qui arrive lorsqu'on cherche à pousser ses études un peu trop... 38
Voilà ce qui arrive lorsqu'on cherche à pousser ses études un peu trop loin. Un étudiant a voulu examiner consciencieusement les faits, gestes et écrits d’une demoiselle à l’aide de sa propre webcam.

La technique est bête : il a utilisé le cheval de Troie SubSeven pour espionner son innocente victime. Le funeste individu, connu seulement par ses initiales G.J.A.L., a expliqué devant la Cour de Malaga avoir sélectionné sa proie en janvier 2002 sur Internet. Il a ensuite activé le trojan son ordinateur pour lancer sa sombre opération.

L'étudiant a été condamné, à titre principal, à près de 3.000 euros d’amende par la justice espagnole.

Les juges ibériques se passionnent pour l'équitation informatique : déjà, le mois dernier, un homme de 37 ans avait arrêté en Espagne dans le cadre de l’opération Tic Tac. On lui reprochait d’avoir développé un cheval de Troie capable de prendre le contrôle à distance de la webcam de ses victimes.


sub7
Cliquer pour agrandir
Publiée le 28/02/2005 à 16:05 - Source : ITVibe
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité