Distributeurs pirates : Microsoft castagne en Espagne

Microsoft poursuit sa lutte contre les circuits de commercialisation peu... 21
Microsoft poursuit sa lutte contre les circuits de commercialisation peu respectueux de ses droits. Microsoft Iberica veut entamer des procédures contre près de 400 boutiques pour vente de logiciels sans licence.

Cette corrida est le fruit d’une enquête menée sur 4330 points de vente par des acheteurs anonymes pour le compte de l'éditeur. 1766 point de vente se sont révélés plus que litigieux (des Windows installés sans licence, etc.). « Nous allons lancer des actions légales contre les entreprises récidivistes car nous n'avons hélas pas d'autre option que d'en appeler aux tribunaux », a commenté M. Emilio Quiroga Puche, responsable du service juridique chez MS Espagne. Emilio rappelle que la société avait déjà mis en garde ces distributeurs. En vain. Ce sont donc 23% d'entre eux, récidivistes, qui feront l'objet d'une procédure en justice.

Microsoft souhaite maintenant étendre ces mesures à l’ensemble des 8000 boutiques informatiques ibériques afin de nettoyer le réseau. L'éditeur se donne trois ans pour cela.

Cette actualité est presque identique à celle récente de Microsoft Etats-unis. outre-Atlantique, la société a déposé il y a peu huit plaintes contre des revendeurs et assembleurs douteux. Elle estime là encore que ces personnes ont vendu ou distribué sans licences ou certificats d’authenticité. Historiquement, c’est en 1997 que le géant de Redmond inaugurait un programme d’achat aléatoire : cette acquisition à l’aveuglette des produits de la marque lui permet de scruter discrètement le marché, tout en suscitant la peur du contrôle chez les canards boiteux.

Emilio Quiroga Puche
Emilio Quiroga - Cliquer pour agrandir
Par Marc Rees Publiée le 23/04/2005 à 12:17
Publicité