Des puces plus fines pour la PS2

Quand un bon utilisateur de PC entend "réduction de finesse de gravure",... 9
Quand un bon utilisateur de PC entend "réduction de finesse de gravure", il pense d'abord "gain de performances", voire "overclocking de ouf" s'il est vraiment atteint. Mais pour une console, ça veut surtout dire "moins cher à produire". Et c'est bien pour ça que Sony s'apprête à produire une puce dernier cri pour sa Playstation 2. Gravée en 90nm (comme le Prescott d'Intel), cette puce regroupe sur un seul composant les deux puces principales de la Playstation 2 : Emotion Engine et Graphic Synthetizer.

La production de masse de la puce va débuter "ce printemps" et les premiers modèles de consoles en disposant devraient donc arriver dans les rayons des supermarchés avant la fin de l'année. Il est probable que ce die-shrink assez spectaculaire soit à l'origine des rumeurs de Playstation 3 en 2003 qui circulaient il y a quelques semaines.

La "nouvelle" console offrira très certainement des performances identiques à la précédente, mais elle consommera moins et coûtera moins cher à fabriquer (d'autant que la fréquence d'origine devrait être très facile à obtenir avec des composants en 90nm). Cela pourrait se traduire par un boîtier plus petit (comme avec la PSOne) et plus silencieux.

Voir Intel se faire "griller" par Sony sur le 90nm pour une "simple" console de jeux, et voir la marque japonaise investir d'ores et déjà dans une ligne de production 65nm/300mm, voilà qui laisse tout de même une étrange impression. Paranoïa aidant, le tandem Wintel en est déjà conscient depuis longtemps : Sony s'affiche de plus en plus comme leur concurrent le plus sérieux.
Par Clément Publiée le 22/04/2003 à 15:14 - Source : EETimes
Publicité