Corée du Sud vs Microsoft, décision encore retardée

Bien... Pour l'instant, tout va bien, pour l'instant, tout va ... 30
Depuis 2001, les autorités antitrust de Corée du Sud examinent la situation de Microsoft dans le pays. L’origine de cet examen ? Une plainte déposée par Daum Communications et pointant d’un doigt accusateur la présence du service de messagerie Messenger (entre autre) au sein du système d’exploitation. La plainte ressemble à celle connue en Europe par l’éditeur. On estime qu’avec un tel assemblage, Microsoft parvient sans mal à imposer son client aux dépens des autres et du coup, engendre une distorsion de la concurrence.

Voilà quelques jours Microsoft remportait une certaine victoire en s’arrangeant pécuniairement avec Daum. L’accord s’est soldé à l'aide 30 millions de dollars au profit de ce dernier, dont 10 millions en numéraire, 10 autres en contrats publicitaires et le reliquat en diverses opérations (les détails ne sont pas donnés). Toutefois, cela n’a pas éteint l’enquête de la Fair Trade Commission, qui a refusé de clore le dossier. La commission prend néanmoins son temps. Elle devait rendre sa décision en juillet dernier, puis finalement en septembre...

Selon une dépêche Reuters, il semblerait que celle-ci a décidé encore de retarder son avis définitif. Cette décision tant attendue interviendrait, avec toutes les pincettes de rigueur, le 30 novembre prochain après une ultime réunion des membres de la FTC.
Publiée le 23/11/2005 à 15:28 - Source : Reuters
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité