S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Copyright, copyleft, droit d'auteur...

watermarkCourrier International nous propose un dossier INtéressant sur l'état de l'art de la culture libre aujourd'hui.

Le collectif d’écrivains italiens Wu Ming s'attache notamment à rappeller la différence entre Copyright, copyleft et droit d'auteur.

Le principe de copyleft repose sur la mention suivante:

La reproduction, intégrale ou partielle, de l’oeuvre et sa diffusion par voie électronique sont autorisées à l’usage privé des lecteurs et à des fins non commerciales.”

Dans le domaine du logiciel libre, cette philosophie est destinée à se protéger et empêcher quiconque (Microsoft, pour ne pas le nommer) de s’emparer des résultats du travail des communautés libres d’utilisateurs et de programmeurs, et d’en faire sa propriété privée.

Ainsi, comme dans le cas du logiciel libre et de l’Open Source, il est possible de concilier l’exigence d’une juste rétribution du travail d’un auteur - ou, plus généralement, d’un travailleur du savoir - et l’assurance de pouvoir reproduire l’oeuvre (c’est-à-dire assurer son usage social). On fait ainsi primer le droit d’auteur en affaiblissant le copyright, n’en déplaise à ceux qui croient que les deux termes sont équivalents.

Le propos souvent asséné par l'industrie du divertissement: "un exemplaire piraté = un exemplaire non vendu" tend à être démystifié.

A l’ère d’INternet, les maisons de disques n’ont plus de raison d’être, estime le spécialiste américain du copyright Eben Moglen. Les artistes ont tout à gagner à instaurer un lien direct avec leur public.

Pour se maintenir en place, les intermédiaires, dont l’activité est devenue non seulement inutile mais moralement répugnante comme les dernières actions en justice de la RIAA, cherchent à nous faire croire que, sans leur combat pour faire cesser l’échange de fichiers, les artistes mourraient de faim.

Tout porte à croire que de nouvelles formes de rapports entre le créateur et son public peuvent améliorer la situation financière de l’artiste.

  • Acceder au dossier complet
  • Publiée le 18/01/2004 à 02:01

    Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

    • Tout le contenu de Next INpact sans pub
    • Et bien plus encore...
    ;