S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Adobe et Nikon sortent du piège à Raw

Nikon, c'est de l'Adobe, et Adobe c'est canon

Petite avancée en matière de format d’images et plus spécialement pour le format Raw. On rappellera que le Raw est un format de données brutes, fermé et sans compression destructive. Il est spécifique à chaque fabricant d'appareils photo numérique. Ses qualités sont indéniables, mais il entraîne du coup des difficultés naturelles en rendant du même coup délicate l'interopérabilité. Le Raw est donc un vil moyen pour se préserver un domaine privatif et n’autoriser des laissez-passer qu’aux confrères triés sur le volet. Nikon, selon certains, a dans le passé utilisé ce format comme un véritable instrument protectionniste, imposant de multiples discussions pour faire entrouvrir les barrières logicielles.

Le géant du petit-oiseau-qui-va-sortir avait crypté les informations relatives à la balance des blancs sur certains de ses appareils. Ce cryptage du NEF (Nikon Electronic Format) rendait du même coup délicat le traitement des images chez Adobe, autre grand de l’imagerie. Et faire sauter ces verrous aurait pu conduire ce dernier à quelques problèmes juridiques sur la base du Digital Millenium Copyright Act (DMCA) et ses mesures anti-contournements. Pour le client, cela l’oblige en toute évidence à utiliser les produits maison tels Nikon Capture Software, Nikon Picture Project Software, etc. (on pourra en savoir plus sur cette page, ou celle-là et enfin là, sur le différend entre Adobe et Nikon)

Dans un récent communiqué toutefois, Adobe et Nikon ont décidé à nouveau de sourire sur la photo et d’enterrer le petit différend. Ils vont collaborer afin de rendre pleinement compatibles leurs données. Si l’on en croit le communiqué fort peu bavard, les clients communs pourront à nouveau profiter des produits respectifs sans souffrir de cette guerre des formats. Le NEF sera donc pleinement compatible avec la gamme Adobe. On ne parle toutefois pas de libéralisation ou d'Open Source dans le joyeux communiqué.

Si l’on peut se féliciter de ce couple recomposé, certains veulent aller plus loin. C’est notamment l’initiative Openraw.org, qui fut lancée par un groupe de photographes. Elle préconise une publication ouverte des formats utilisés par les fabricants d'appareils photos numériques. Mais compte tenu de ce récent épisode, nous n'en sommes pas encore là...
Publiée le 07/09/2005 à 17:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;