S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

A vendre. FAI Tiscali, nbx clients, px sympa, à debattre

TiscaliTiscali vient de publier ses résultats pour 2004. Le chiffre d’affaire pointe à 1,075 milliards d’euros, en hausse de 23% par rapport à 2003. Toujours fin décembre, le groupe comptabilisait 1,65 millions d’abonnés ADSL dont 330 000 dégroupés en Europe, enregistrant un gain de 100 000 clients au quatrième trimestre.

Cependant, l’endettement de l’entreprise s’élève à 317 millions d’euros fin décembre et un déficit net de 170 millions d’euros pour l’exercice 2004. Pour éviter d'aggraver la situation, Tiscali s’est débarrassé de ses filiales "non stratégiques" en Autriche, Suède, Afrique du Sud, Belgique, etc. Le FAI reste encore présent au Royaume-Uni, Pays-Bas, Allemagne, Italie, Luxembourg, et en France.

Quoi de neuf en France justement ? Pour Tiscali, l’hexagone a toujours été un « actif stratégique ». Mais Massimo Cristofori, directeur financier du groupe, explique dans un tout récent un entretien accordé à Bloomberg que le vent risquait de tourner très rapidement. « Nous avons reçu beaucoup d'offres. Nous sommes en train de les évaluer ». En clair, si une offre se dégage du lot, l'acheteur potentiel deviendra acquéreur de Tiscali France. Bouygues Telecom, Free et Neuf Telecom seraient intéressés, affirme le journal La Tribune.

La filiale française est évaluée à 150 et 200 millions d'euros. Le groupe doit trouver rapidement de l’argent frais pour répondre à des échéances financières au 1er juillet. Excédés des rumeurs sur une possible cession fin janvier, les salariés du FAI français avaient lancé une journée de grève nationale fin janvier pour en savoir plus sur l'avenir de la filiale... Comment réagiront-ils aux propos de Massimo ?


Publiée le 17/02/2005 à 16:27

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;