S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

AMD attaque Intel pour abus de position dominante

Contre toute attente, AMD déclare la guerre à Intel aux Etats-Unis. Devant le tribunal de l'Etat du Delaware, AMD a en effet déposé une plainte pour abus de position dominante : le géant du processeur se serait servi de son statut pour contraindre quelques trente-huit sociétés à ne pas acheter de processeurs AMD.

Hector Ruiz, PDG d'AMD, indique dans un communiqué de presse : "Partout dans le monde, les clients méritent d'avoir la liberté de choix et de bénéficier de l'innovation, et ils en sont privés sur le marché des microprocesseurs". Mais de quoi parle M. Ruiz ? Et bien de ristournes substantielles qu'Intel aurait accordé à Sony, Toshiba, Hitachi, Gateway et bien entendu, Dell. Contre quoi vous demandez-vous ? Contre des contrats d'exclusivité bien entendu.

Des ristournes aux effets multiples puisqu'elles auraient fini par faire perdre le contrat d'AMD avec Sony, au profit évidemment d'une relation intime entre ce dernier et Intel. En Allemagne, même combat puisqu’AMD a été écarté du constructeur Media Markt, qui détient à lui seul 35% des ventes de détail. Et de par sa position et ses parts de marché, Intel est en mesure d'accord des ristournes se chiffrant en millions de dollars.

Intel est le numéro un des processeurs et l'on a coutume de dire qu'AMD est le numéro deux. Mais bien que seul un rang les sépare, leurs parts de marché n'ont rien en commun, puisqu'Intel réalise 80% des ventes de processeurs, et 90% à lui tout seul du chiffre d'affaires de ce marché. Quoi qu'il en soit, des plaintes similaires existent au Japon et en Europe; la plainte américaine donne désormais un élan un peu international à l'affaire.
Publiée le 28/06/2005 à 17:28

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;