[MAJ] Sapphire X1800XL : overclocking & impressions

On s'est occupé d'un Caribou pour passer le temps 68
Il est des soirs qu'un testeur de matériel ne sait trop comment occuper. Celui d'hier était un de ceux-là. Ainsi entre deux délires sur Milo Manara via MSN et un petit tour à l'hôtel des ventes d'Iron Forge pour voir le cour de l'étoffe lunaire, nous avons déballé un colis fraîchement reçu.

Sapphire Radeon X1800XL ViVo : la carte

Son contenu est rare puisqu'il s'agit d'une Sapphire X1800XL qui commence à peine à arriver dans les étals. Cette dernière est prévue pour apparaître comme modèle de référence dans un test à venir, mais nous avons voulu voir ce qu'elle avait dans le ventre...

Cette version ViVo n'est en fait qu'un design de référence avec un bel autocollant Sapphire apposé sur le ventirad simple slot. La carte est assez longue (24 cm), ce qui est le cas de la plupart des récents produits haut de gamme. Un connecteur d'alimentation PCIe 6 broches est aussi de la partie. La mémoire présente est de la Samsung 1.4 ns qui est donc prévue pour une fréquence nominale de 715 MHz.


Niveau bundle, c'est du Sapphire. On a donc toute la panoplie de câbles en quantité suffisante ainsi qu'un manuel multi-langues dont le français, un CD de drivers, Power DVD 6 édition 2 canaux, Power Director 3 DE et un CD contenant l'outil TRIXX ainsi que des démos de jeux. Mais passons un peu à l'action, pour voir.

Les tests 3D

Ni une, ni deux, nous prenons une petite GeForce 6100 Foxconn, un AMD 64 3500+, 2x 512 Mo de PC 3200 Crucial, effectuons une installation Windows XP SP2 et nous voici fin prêt. Niveau drivers, nous avons utilisé les 8.22 pour le nForce 410, les 81.87 pour la 7800GT ainsi que les 8.18.3 modifiés pour OpenGL pour la X1800XL. A noter que la GeForce 7800GTX de Gigabyte est cadencée à 445/500 MHz au lieu de 400/500 MHz pour une GeForce 7800GT de référence.


Les tests ont été effectués sous Doom 3 Patch 1.2, F.E.A.R. Patch 1.01 et 3DMark 2005 Build 120. Dans les jeux la résolution était de 1600x1200. Les détails étaient réglés au maximum proposé par chaque jeu. A noter donc que des filtrages de type FSAA & Anisotropique étaient donc parfois activés.

[MAJ] :
Suite à différents problèmes, nous avons mis à jour nos tests. Merci aux lecteurs et à PatrickL de nous avoir fait part de leurs commentaires. L'INpactitude montre ici, une fois de plus, son intérêt.

Voici les résultats :



Comme on peut ici le constater, 3DMark 2005 donne clairement la main à ATI. Malgré la présence du fameux patch OpenGL, Doom 3, par contre,  reste du côté du Caméléon. Dans nos deux autres jeux, c'est sensiblement la même chose. On peut espérer que de futurs drivers mieux optimisés changeront la situation.

Mais nous ne nous sommes pas arrêtés là. En effet, ATI dispose d'un intérêt sur NVIDIA quant aux modifications et à la capacité d'overclocking de certaines de ses cartes. Ainsi, nous avons voulu voir jusqu'où il était possible de pousser notre X1800XL.

L'overclocking : peut mieux faire

Pour rappel, une telle carte dispose de 16 unités de pixels et de 8 unités géométriques, tout comme une X1800XT. Seules les fréquences diffèrent. Ainsi une XL affiche 500/500 MHz alors qu'une XT atteint sans problèmes 625/750 MHz.

Comme dans sa version actuelle (0.25.8 Beta), ATI Tool ne supporte pas encore les Radeon X1k, nous avons utilisé un petit outil fourni par ATI aux testeurs, trouvable sur le site de TechPower Up! pour modifier les fréquences. Il vous permettra aussi de changer manuellement la vitesse de votre ventirad, ce qui n'est pas un mal comme on pourra le voir...

Au final, nous avons pu atteindre une fréquence de 550 MHz pour le VPU, soit un gain de 10 % et de 670 MHz pour la mémoire, soit un gain de 34 %, ce qui est déjà plus honorable. Au final le score 3DMark 2005 est passé de 7199 à 7772. Soit un gain de 8 % environ. De quoi rattraper la GT. Mais cette dernière passe dans la plupart des cas la barre des 450/600 MHz alors que ses fréquences par défaut sont de 400/500 MHz.

La nuisance sonore : petit point nécessaire

Concernant le bruit, nous avons entendu beaucoup sur les nouvelles Radeon X1k et nous étions donc impatients de vérifier cela par nous-mêmes. Au boot, la carte passe en full brièvement puis devient relativement silencieuse. On en est pas encore à du fanless, mais pour une carte de cette gamme avec de telles fréquences, c'est honorable.

Le problème survient lors du passage en 3D. Dans nos différents benchs, et nos différentes séances de jeu, si la carte est utilisée comme il se doit (c'est à dire pas en 1024x768 option normale) le ventirad va s'enclencher pendant de longues périodes. Car, en effet, il n'augmente pas sa vitesse progressivement mais passe de 3262 tpm à 5875 tpm dès que bon lui semble...

Autant vous dire qu'on en prend pour ses oreilles et que le fantôme GeForce FX et son bruit strident de sèche-cheveux pré-adolescent refait surface... A 80 cm de distance, avec notre sonomètre nous avons relevé 42 dBA en mode "lent" et 52.7 dBA en mode "rapide". On vous laissera apprécier ces chiffres.



Mais il ne faut pas oublier que sur ce sujet, la GeForce 7800GT n'est pas une référence. En effet, même si la GTX est un exemple pour toutes les cartes haut de gamme, sa petite soeur est une ratée ! La carte est en full tant que le driver n'est pas installé et dégage sans les 53 dBA. Lors d'une forte utilisation, cela s'enclenche de la même manière que pour la Radeon X1800XL.

On peut donc ici clairement affirmer que bien qu'aucun des deux concurrents ne soit irréprochable, ATI fait mieux que NVIDIA. Heureusement Arctic Cooling existe...

Températures & amusements

Côté température, c'est respectable. En idle notre sonde thermique placée près du GPU nous indique 41.6 °C contre 52.7 °C en full (avec le ventirad à son maximum). Par contre, si la montée en température s'effectue rapidement, la baisse, elle, prend déjà bien plus de temps puisque le bloc de refroidissement est assez compact et que l'air ne s'évacue pas en masse...

Pour finir et pour rire un peu, nous avons tenté de forcer le ventirad à 3262 tpm et de faire tourner la carte sous la démo de 3DMark 2005 en boucle en 1600x1200, FSAA 6x, Aniso 16x. Résultat : 72.1°C Même si ce score peut paraître important, on se demande tout de même pourquoi ATI est allé nous faire tourner le tout à une telle vitesse !

Le constructeur aurait en effet pu se contenter d'une fréquence de rotation plus faible et avoir un système moins bruyant. De plus, une variation de la vitesse proportionnelle à la température aurait été préférable à un système par palier.

Bilan et disponibilité

Quelques exemplaires de cette carte sont trouvables dans les boutiques françaises à un tarif commençant de 450 € environ. Avec des 7800GT débutant à 370 € qui seront plus peformantes (et qu'un futur NV Silencer 5 Rev à 20 € fera taire), on peut penser qu'ATI va devoir batailler sec pour se démarquer sur ce segment et faire oublier son retard à ses clients déçus d'une telle attente.

Néanmoins les amateurs du Canadien trouveront ici une bonne carte qui ne devrait plus tarder à être disponible en masse et qui demandera, elle aussi, un système de refroidissement différent pour ne pas gêner son utilisateur.



Pour rappel, les X1800XT, elles, devraient arriver (en masse) d'ici le mois de décembre, en même temps que les X1600. Les X1300, elles, ne devraient plus tarder non plus puisque quelques modèles ont atteint notre sol mais pas en quantité.
Publiée le 04/11/2005 à 15:43
Publicité