[Gamescom] Command & Conquer Generals 2 sera « free-to-play »

Le cours du tiberium est au plus bas depuis 1995. 85

Electronic Arts et Bioware ont annoncé lors de la Gamescom qui se tient en ce moment à Cologne, que Command & Conquer Generals 2 sera un jeu de type « free-to-play ».

Si l'on savait depuis quelques mois qu'un jeu de stratégie en temps réel gratuit était dans les cartons d'EA, on était loin de se douter qu'il s'agirait de Command & Conquer Generals 2, surtout que les deux projets étaient menés en même temps par l'éditeur. Simple renommage ou fusion des deux projets ? Nous n'en savons pas plus pour le moment. Rappelons que Command & Conquer Tiberium Alliances est sorti, il y a quelques mois de cela et lui aussi de type « free to play » et se joue au travers du navigateur.

Dans une interview accordée à nos confrères d'IGNJon Van Caneghem, l'homme à l'origine de la série « Heroes of Might and Magic » et désormais à la tête de la licence Command & Conquer chez EA, annonce qu'il souhaite ainsi qu'« un plus grand nombre de joueurs puissent profiter des graphismes saisissants d'un jeu de stratégie de classe AAA ». Pour les graphismes saisissants, c'est le moteur Frostbite 2, inauguré sur Battlefield 3 qui a été retenu, concernant la philanthropie, il est encore un peu tôt pour juger.


En effet, si certains jeux sont de vrais « free-to-play » où l'argent réel n'apporte que des récompenses cosmétiques comme des costumes pour ses personnages, comme dans League of Legends, certains titres se sont mués en « Pay-to-Win » où le fait de se délester de quelques pièces permet de s'attribuer d'importants bonus en jeu. Espérons que la seconde solution ne soit pas retenue par l'éditeur.


La date de sortie n'est pas encore connue, mais les inscriptions à la bêta-test fermée sont déjà possibles. En attendant, voici la bande-annonce : 


Publiée le 16/08/2012 à 10:46
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité