ScanEye : votre IP a-t-elle servi pour télécharger illégalement des fichiers ?

S-canailles? 93

Depuis novembre 2011, une entreprise a surveillé les échanges peer-to-peer effectués depuis des logiciels de torrents. Mettant en avant ses solutions destinées à lutter contre le piratage, la société propose désormais aux internautes de vérifier si leur adresse IP a servi pour télécharger illégalement des fichiers protégés (à cette adresse). Pour autant, il n'y a aucune raison de prendre peur : d'une part ces techniques de repérage ont elles aussi leurs limites, et d'autre part cela ne prouve absolument rien.

scaneye

 

En vous rendant sur la page dédiée du ScanEye Project (ici), vous saurez tout de suite si le site a repéré des échanges illicites effectués depuis votre adresse IP ou non. C'est du moins ce que prétend ce service en ligne. Une fois sur le site, un peu comme pour les feux de signalisation, le message est vert pour vous indiquer qu’il n’y a aucune information sur votre IP, ou au contraire, rouge si des échanges illicites ont été observés. Dans ce cas, on vous indique même quels fichiers sont concernés. Quel que soit votre statut, ScanEye vous indique quelle est votre adresse IP. Bien sur, rien ne certifie de l’efficacité du site...

 

scaneye torrent

 

Selon l'initiative, « dans l’esprit des gens, le téléchargement de fichiers torrents est anonyme. Or ce n’est pas vraiLe principe même de la procédure permet de suivre et de surveiller l'activité des utilisateurs du réseau ». ScanEye prétend ainsi avoir surveillé les utilisateurs de fichiers torrents depuis novembre 2011, et ce, « en se concentrant sur le téléchargement illégal de contenus ». Des informations relatives à environ 430 000 torrents auraient été récoltées jusqu’ici selon les responsables du projet, comme le rapporte TorrentFreak.

 

L’objectif de ce site ? Ce n’est ni plus ni moins qu’une vitrine publicitaire, destinée à démontrer la qualité de ses solutions permettant de lutter contre le piratage de contenus protégés par le droit d’auteur. Au passage, on peut aussi lui voir un rôle d'épouvantail, permettant de faire peur à tort ou à raison à certains internautes. 

Souvenirs de Youhavedownloaded.com

L’initiative n’est pas sans rappeler celle du site Youhavedownloaded.com, qui avait fait couler beaucoup d'encre en fin d’année dernière. On se souvient par exemple que des adresses IP appartenant à l’Élysée, au ministère de la Culture ou à certaines maisons de disques avaient été repérées pour avoir téléchargé des films, des séries, de la musique, des jeux vidéo, des logiciels et même du contenu pornographique... Avec ScanEye, il n’est pas possible de tester une autre adresse IP que la sienne, ce qui évitera probablement de nouvelles polémiques.

 

 

À l’époque, cela avait aussi permis de mettre en exergue les limites de l’exercice, dans la mesure où les techniques de repérage des IP ont elles aussi leurs failles (IP dynamiques, etc). On notera enfin que Youhavedownloaded.com est actuellement indisponible, la page d’accueil du site promettant un retour rapide dès que sa base de données aura été mise à jour.

Par Xavier Berne Publiée le 14/08/2012 à 09:51
Publicité