Il y a 83 millions de faux comptes sur Facebook

Ce titre est approuvé par Harou 46

Le réseau social n°1 au monde a estimé dans son dernier rapport envoyé à la SEC que 8,7 % de ses 955 millions des membres actifs enregistrés sont de faux comptes, des comptes dupliqués ou des comptes dédiés à une utilisation frauduleuse, dont le spam. Ces 8,7 % de « mauvais » comptes représentent tout de même 83 millions de membres.

undefined

Près de 23 millions de profils personnels d'animaux ou de sociétés 

La société de Mark Zuckerberg précise ses différentes estimations. 4,8 % des comptes sont des doubles, ce qui signifie qu'en juin dernier, 45,8 millions de comptes n'étaient pas uniques mais étaient des comptes doublons de membres déjà inscrits. Il s'agit donc bien de comptes actifs, mais qui ne peuvent être comptabilisés en tant que membre à part entière.

En sus de ces comptes dupliqués, Facebook a estimé que 2,4 % sont de véritables faux comptes personnels. Le réseau précise qu'il s'agit ici de personnes ayant créé des comptes personnels pour leur entreprise, une organisation ou même leurs animaux. Or ce type de création de profil personnel est interdit en tant que tel, Facebook ayant créé les « Pages » pour ce type d'utilisation. En juin 2012, cela a tout de même représenté 22,9 millions de comptes personnels. Enfin, 1,5 % des comptes de Facebook sont dédiés à des activités frauduleuses comme le spam, soit plus de 14,3 millions des 955 millions de comptes actifs calculés par Facebook en juin dernier.

Des mauvais comptes sans valeur financière

Afin de rassurer les investisseurs quant au revenu moyen par utilisateur forcément impacté par ces données, le réseau social explique que ces « mauvais » comptes sont moins bien présents dans les pays développés et notamment aux États-Unis et en Australie, deux marchés clés pour Facebook. A contrario, ces comptes sont plus légion dans les pays en voie de développement, notamment en Indonésie et en Turquie. Facebook rajoute que ces pourcentages cités ci-dessus ne sont que des estimations basés sur un faible échantillon de ses membres. Il faut donc bien noter qu'il ne s'agit que d'estimations et non de données brutes.

Facebook explique aussi dans son document que des erreurs peuvent être réalisés quant à la provenance de ses membres du fait de l'inexactitude du traçage IP. Le réseau estime ainsi qu'il surestime de 3 % environ les membres résidants aux USA et au Canada, une surestimation compensée par les autres pays, logiquement sous-estimés.

Le nombre de mauvais profils explose

Il est intéressant de noter qu'en mars dernier, Facebook estimait entre 5 et 6 % le nombre de faux comptes et comptes dupliqués au 31 décembre 2011, soit à l'époque entre 42,25 et 50,7 millions de mauvais comptes à cette époque. Comparé aux 83 millions de mauvais profils actuels, cela représente tout de même entre 33 et 41 millions de comptes supplémentaires à déduire en à peine six mois. À ce rythme, les 100 millions de mauvais profils seront atteints rapidement.

Enfin, l'an passé, Facebook annonçait bannir 20 000 comptes chaque jour. Il est probable qu'aujourd'hui, ce nombre soit bien plus élevé. Avec 20 000 banissement par jour, il faudrait en effet plus de 11 ans pour purger ces 83 millions de mauvais profils.

Publiée le 06/08/2012 à 11:14
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité