S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Microsoft modifie la procédure d'activation de Windows 8 pour les OEM

Même si aucun Windows n'a résisté longtemps aux pirates

Depuis que Microsoft a mis en place un processus d’activation dans Windows XP, chaque nouvelle mouture du système améliore ce dispositif du côté des OEM. Ces derniers disposent en effet d’outils spéciaux leur permettant de livrer des machines qui zappent cette étape. Avec Windows 8, Microsoft compte renforcer la sécurité pour éviter les débordements.

  win8

 

Ces débordements sont surtout ceux de Vista et Windows 7. Le processus d’activation s’appuye sur une signature particulière présente dans le BIOS de la machine OEM. Windows pouvait alors consulter cette signature et savait qu’il s’agissait d’un PC pour lequel l’activation n’était pas nécessaire.

 

Rapidement après Vista, des pirates se sont penchés sur le système et ont créé une méthode redoutablement efficace pour contourner le processus d’activation. Le principe en était très simple : émuler la présence d’un BIOS OEM pour que Windows ne demande plus rien à l’utilisateur. À travers les Service Packs, Microsoft a cassé plusieurs fois ces « cracks » mais les pirates se sont finalement adaptés chaque fois.

 

Selon MaximumPC, Microsoft va procéder à des ajustements dans l’activation de Windows 8 en proposant une version légèrement modifiée aux OEM. Ces derniers, plutôt que de recevoir une clé unique d’activation pour l’ensemble des machines, devront à la place intégrer une clé différente par machine directement dans le BIOS. Une information masquée bien sûr.

 

L’obtention de ces clés ne pourra plus se faire via un intermédiaire, mais directement auprès de Microsoft sous forme électronique. Cette nouvelle procédure fait partie de l’ensemble de règles que le constructeur devra appliquer s’il souhaite recevoir l’autocollant qui certifie la machine pour Windows 8. Une certification pour laquelle des éléments sont imposés comme la présence obligatoire de l’UEFI et l’activation par défaut du Secure Boot.

 

Que les utilisateurs passent par une machine OEM ou un PC monté par eux-mêmes, le premier démarrage ne devrait guère différer avec ce qui était fait jusqu’à présent. Les acheteurs d’OEM n’auront toujours pas de procédure d’activation, tandis que les autres y auront toujours droit.

 

On peut se demander évidemment combien de temps ces nouvelles protections vont tenir. Chaque Windows a toujours fini par avoir ses propres « cracks » en dépit des efforts de Microsoft, surtout à travers son programme « Windows Genuine Advantage ».

Source : MaximumPC
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 06/08/2012 à 13:47

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;