Itanium : Hewlett-Packard inflige un revers à Oracle

La carotte et le bâton 22

Attaquée par Hewlett-Packard pour avoir cessé de fournir des produits relatifs au microprocesseur Itanium, Oracle vient d’être condamnée par la justice américaine à reprendre ses activités avec HP. D’après les magistrats, Oracle n’a pas respecté un accord liant les deux entreprises.

cour suprême usa (XB)

 

En mars 2011, Oracle décide d’abandonner ses développements logiciel relatifs au microprocesseur Intel Itanium. À l’époque, la société explique que ce dernier est « proche de la fin de vie », et que d’ailleurs, « Microsoft et RedHat ont déjà cessé de développer des logiciels pour les systèmes Itanium ». Problème : HP et Oracle ont conclu un accord en septembre 2010, révélé par ArsTechnica, qui prévoit notamment qu’« Oracle continuera à offrir ses produits pour les plateformes HP, et HP continuera à soutenir les produits Oracle ». En juin 2011, HP décide ainsi d’engager des poursuites contre Oracle.

 

oracle hp arstechnica

 

 

Hier, la cour supérieure du comté de Santa Clara a rendu sa décision (PDF), tranchant en faveur de Hewlett-Packard. D’après les magistrats américains, Oracle a bien violé les termes de l’accord. Ils indiquent ainsi que « l’obligation [qui incombe à Oracle] d’offrir sa gamme de produits sur les plateformes de serveurs HP Itanium dure jusqu'à ce qu’HP se désiste de la vente de ses serveurs Itanium ». Oracle ne pouvant pas décider de revenir sur ses engagements de manière discrétionnaire, la société se voit sommée de se conformer à l’accord de septembre 2010. Et donc de reprendre du service.

 

Si Hewlett-Packard a déclaré dans un communiqué que la décision d’hier était « une victoire énorme pour HP et ses clients », Oracle a réagi en affirmant que cela ne changeait rien à ses opinions sur Itanium. D’après Deborah Hellinger, représentante de la société, « les arguments d’HP mettent à terre le concept de partenariats au sein de la Silicon Valley ». Elle a d’ailleurs ajouté qu’Oracle prévoyait de faire appel de la décision.

 

Il est important de noter qu’Oracle et HP sont devenus des rivaux depuis que Sun Microsystems, concurrent de Hewlett-Packard, a été racheté par Oracle en avril 2009, comme l'explique Reuters.

 

Publiée le 02/08/2012 à 15:28
Publicité