Smartphones : le Chinois Huawei compte surpasser Nokia dès cette année

Et ZTE ne compte pas se tourner les pouces 62

Alors que Samsung et Apple écrasent la concurrence dans le secteur des smartphones et semblent indétronables à court terme, ce n'est pas le cas des autres grands constructeurs, et notamment Nokia, RIM ou encore HTC. Les Chinois ZTE et Huawei, principalement grâce à leur marché national, ne manquent ainsi pas d'ambition. Et si ZTE est déjà n°5 mondial, devant des constructeurs comme RIM, Sony et LG Electronics, son compatriote Huawei compte faire une fin d'année exceptionnelle et devenir le n°3 mondial du secteur.

Huawei P1

Des ventes multipliées par trois

Scott Sykes, Vice Président de Huawei et chef des relations avec la presse, l'assure : sa société compte tripler ses ventes de smartphones en 2012. Cela signifie que la société chinoise compte passer de 20 à 60 millions de smartphones. Un niveau de ventes qui placerait probablement la société à la troisième place mondiale derrière Samsung et Apple, et donc devant tous les autres concurrents directs, à savoir Nokia, HTC, ZTE, RIM, LG, Sony, etc.

Proposant des dizaines de smartphones différents à des prix très compétitifs dans la plupart des pays du globe désormais, Huawei mise en particulier sur le marché chinois. Un tiers de ses ventes estimées en 2012, soit 20 millions de smartphones, pourrait ainsi être réalisé uniquement dans le pays le plus peuplé du monde.

Huawei déjà n°2 en Chine

Cette importance de la Chine chez Huawei n'est pas étonnante. Dans son dernier bilan financier, la société asiatique indiquait ainsi capter 12,16 % du marché chinois, faisant de lui le deuxième vendeur de smartphones du pays, derrière Samsung. Ses Ascend P1 et D1 ont d'ailleurs rencontré un succès important en Chine, ainsi qu'Europe de l'Ouest, au Japon, en Australie et au Canada.

Selon DigiTimes, qui relaie les propos de Scott Sykes, Huawei, afin d'améliorer son image de constructeur de smartphones, compte dépenser 200 millions de dollars en publicités rien qu'en 2012. Voilà qui prouve une fois de plus toute l'ambition de Huawei.

Publiée le 31/07/2012 à 12:31
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité