[Dossier PCi] Opendisc, quand les labels vendent des bonus périssables

Bonus de CD, bonus décédé 45

Depuis quelques années, les maisons de disques nous vendent des CD, promettant en supplément un accès en ligne à différents bonus (vidéos, photos, inédits,...). Problème : au bout de quelques temps, les bonus de ces OpenDisc sont retirés ou ne fonctionnent plus... PC INpact a mené l'enquête.

opendisc

 

Depuis le début des années 2000, différentes maisons de disques dont EMI, Universal ou Naïve, proposent sur leurs albums un accès OpenDisc. Ce dernier est censé, selon les cas, créer un « lien exclusif » entre le consommateur et l’artiste, et fait bien souvent miroiter différents bonus, des contenus exclusifs, etc. Même s’il ne s’agit parfois que de clips ou de vidéos, il n’est pas rare qu’il y ait des titres inédits, des documents pdf,... particulièrement appréciés par les fans. Loin d’être symbolique, le coffret collector d’un artiste proposait carrément un accès privé à 100 concerts live de sa tournée précédente, soit l’équivalent de 100 albums supplémentaires ! Autant d'arguments pour convaincre les consommateurs de revenir vers l'achat de CD traditionnels...

 

Seulement voilà, au fil du temps, les contenus arrivent à disparaître, ou bien il est tout simplement mis un terme au fameux « lien exclusif » OpenDisc. Les « bonus » promis sur la pochette passent ainsi à la trappe, sans que l'acheteur en soit averti, avant ou après son achat. Les données personnelles qu’a obligatoirement donné le consommateur lors de son authentification au service sont quant à elles bien conservées, puisqu’il reçoit sans aucun problème un courriel l’avertissant que son artiste sort un nouvel album ou prépare une nouvelle tournée...

 

Pour tenter de comprendre s’il s’agissait d’un problème essentiellement technique ou de pratiques commerciales discutables, PC INpact a mené l’enquête, et vous propose un dossier complet : 

Publiée le 28/07/2012 à 07:41
Publicité