Finances : Facebook annonce des pertes et chute en bourse

La bulle explose ? 54

Introduit en bourse en mai dernier, Facebook doit publier désormais chaque trimestre son bilan financier. Et son bilan du deuxième trimestre 2012 n'est guère positif, avec des pertes de 157 millions de dollars, contre des bénéfices de 240 millions de dollars l'an passé. Une nouvelle peu appréciée par les actionnaires. Ouverte à 38 $ il y a deux mois et demi, l'action ne vaut désormais plus que 26 $, soit l'un de ses plus bas niveaux de sa courte histoire.

Facebook action NASDAQ

Source : Google Finance.

Facebook se rapproche du milliard d'utilisateurs mensuels

Avec un chiffre d'affaires d'1,184 milliard de dollars, en hausse de 32,2 %, Facebook poursuit sa croissance financière. De nombreuses dépenses ont cependant été réalisées lors de ce trimestre. Résultat, la société termine son deuxième trimestre 2012 avec une perte nette de 157 millions de dollars en GAAP. En non-GAAP, Facebook voit cependant son bénéfice net passer de 285 à 295 millions de dollars.

Cette croissance du chiffre d'affaires est notamment liée à la progression du nombre d'utilisateurs. Facebook compte ainsi désormais 955 millions d'utilisateurs actifs mensuels, en hausse de 29 % sur un an. 543 millions sont des utilisateurs mobiles. Enfin, les utilisateurs actifs quotidiens ont été de 552 millions en moyenne en juin, soit une progression de 32 % par rapport à 2011.

Des frais en forte hausse

Facebook précise que les revenus publicitaires ont été de 992 millions de dollars sur ce trimestre (+28 %), ce qui représente 84 % de son chiffre d'affaires. Les 16 % restants, soit 192 millions de dollars, ont été générés par des paiements, sans plus de précision.

Les pertes de ce trimestre s'expliquent en grande partie par l'explosion de trois budgets : celui du marketing (+296 millions de $), celui de la recherche et du développement (+606 millions de $) et les frais généraux et administratifs (+380 millions de $). Ses coûts sont ainsi passés entre 2011 et 2012 de 488 millions de $ à 1,927 milliard. Ces frais ont en partie été compensés par des provisions, ce qui explique la "faible" perte.

Publiée le 27/07/2012 à 14:04
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité