Lobbying : les acteurs américains de l’internet s’associent officiellement

À ne pas confondre avec l’Internet Defense League 22

Les acteurs américains de l’internet viennent d’annoncer la création d’une association, dont le but sera de porter leur voix auprès des instances politiques de Washington. Présidée par Michael Beckerman, « The Internet Association » sera formellement lancée en septembre, et devrait compter parmi ses membres des sociétés comme Ebay, Google ou Facebook.

internet association 

D’après le communiqué publié sur le site de l’organisation, l’Internet Association se présente comme « la voix unifiée de l'économie du net, représentant les intérêts des leaders américains de l’internet et de leurs communautés mondiale d’utilisateurs ». Cette dernière serait ainsi « vouée à l'avancement de solutions politiques pour renforcer et protéger un Internet ouvert, innovant et libre ».

 

Même si aucun membre n’est officiellement désigné, Google, Facebook, eBay et Amazon seraient de la partie d’après l’AFP. Pour présider cette association, c’est un habitué des coulisses politiques américaines qui a été nommé, en la personne de Michael Beckerman. Pour ce dernier, « Internet doit avoir son mot à dire à Washington ». Il a également ajouté : « Notre priorité numéro un est de nous assurer que les élus de Washington comprennent les impacts profonds de l’internet et des société de l’internet sur l’emploi, la croissance économique et les libertés ».

 

capitole washington

 

En clair : l’idée est de suivre l’adage selon lequel « l’union fait la force », et d’exercer un lobbying encore plus efficace sur les instances politiques américaines. Et les sujets ne manquent pas : fiscalité, droit de la propriété intellectuelle, cybercriminalité,... Comme le note Le Monde, le législateur américain s’étend désormais de plus en plus aux domaines concernant l’Internet, et les autorités ont engagé à plusieurs reprises des investigations contre des sociétés comme Google ou Amazon.

 

On se souvient par ailleurs que les géants américains du net avaient déjà eu l’occasion de se mobiliser d’une seule voix face aux projets de loi SOPA/PIPA, organisant un vaste black-out le 18 janvier dernier, avec le succès que l’on connaît. Michael Beckermann l’a ainsi rappelé : « Nous devons nous prémunir contre les tentatives malveillantes de menotter cette source incroyable de création d'emplois, de liberté et de créativité », que représente selon lui Internet, faisant explicitement référence à son modèle décentralisé.  

Par Xavier Berne Publiée le 27/07/2012 à 12:20
Publicité