[MàJ] Azure, GTalk et Twitter en panne : quid de la maîtrise du « Cloud » ?

Chacun mon tour 57

Mise à jour : Twitter a finalement publié quelques explications et s'est excusé auprès de ses clients. Microsoft a pour sa part confirmé avoir aussi rencontré des soucis avec son offre Azure.

Après Google Talk, c'était hier au tour de Twitter de souffrir d'indisponibilités. D'après nos constatations et les remontées d'utilisateurs, le site de micro-blogging ne répondait plus en fin d'après-midi. Une panne qui aura duré plus de deux heures. Microsoft Azure a lui aussi aussi connu des problèmes, mais dans une moindre mesure.

Twitter HS

La page dédiée au statut du site de micro-blgging confirmait dès 17h30 le problème et indiquait que les équipes d'ingénieurs étaient en train de remettre le service en place. La panne aura finalement duré un peu plus de deux heures. Mazen Rawashdeh, Vice Président en charge de ces questions présente aujourd'hui ses excuses et nous en dit un peu plus sur les raisons de ce problème.


Il confirme qu'il a bien été répandu au niveau mondial et que le retour était assuré dès 19h25. Le système de redondance, normalement censé prendre le relai en cas de coupure des serveurs principaux a lui aussi rencontré des soucis au même moment. Il indique ainsi, sans vraiment donner de détails, que : « nous aimerions vous dire que cette panne s'explique par l'arrivée des jeux Olympiques ou par un bug en cascade. Mais c'est tout simplement dû à un double raté au niveau de notre infrastructure. Nous investissons actuellement de manière agressive pour éviter que ce genre de soucis ne se reproduise ».


Habitué à de telles pannes depuis ses débuts, Twitter aura finalement réagit assez rapidement tant au niveau de l'annonce du problème que pour sa résolution. Mais l'on peut officiellement déclarer le 26 juillet comme journée noire du « Cloud ». En effet, en plus du service de micro-blogging et de Gtalk, Microsoft Azure a subit une coupure dans certaines zones du continent européen pendant 2h30 impactant des services tels que SoundGecko :



Une situation qui s'était déjà produite le 28 février dernier, en raison du caractère particulier de cette année bissextile, mais aussi il y a quelques semaines suite à de gros orages. De quoi pousser les DSI à se poser de sérieuses questions sur le « Cloud » et sa maîtrise, et les inciter à prévoir des solutions de secours pour ces infrastructures qui sont pourtant souvent présentées comme LA solution à ce genre de problèmes...

Publiée le 27/07/2012 à 10:30
David Legrand

Rédacteur en chef adjoint et responsable des L@bs de Nancy. Geek de l'extrême spécialisé dans l'analyse des produits high-tech, les réseaux sociaux et les trios d'écrans. Adepte du libre.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité