S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

HTC pourrait supprimer 1000 postes

Oubliez le C, HT !

En difficulté depuis plusieurs trimestres, le spécialiste des smartphones HTC n'a désormais plus le choix et doit trancher dans ses effectifs nous annonce notre confrère DigiTimes. 600 ingénieurs du pôle de Recherche & Développement ne verront ainsi pas leurs contrats renouvellés. Et d'autres postes devraient être supprimés, notamment dans la production et l'équipe marketing. La société taiwanaise devrait ainsi dire adieu à environ 15 % de ses ingénieurs en R&D et 6 % de son effectif total.

Des équipes de R&D et des bureaux supprimés en Amérique

Face à l'importance grandissante du duo Samsung-Apple dans le monde des smartphones et à l'échec de sa tablette tactile Flyer, HTC n'arrive pas à redresser la barre, que ce soit du côté des ventes ou du côté financier. Afin de réduire ses dépenses, la firme asiatique pourrait donc trancher dans ses effectifs.

HTC n'a pas publié de communiqué officiel sur le sujet, néanmoins, d'après notre confrère, HTC va fermer son équipe de Recherche & Développement en Caroline du Nord aux États-Unis et les 600 contrats non renouvellés le sont pour une question d'ajustement saisonnier. La société taiwanaise compte aussi fermer ses bureaux au Brésil croit savoir DigiTimes. Au total, 1000 personnes pourraient quitter le navire HTC d'ici peu, sur ses 16 500 employés, dont 4000 ingénieurs en R&D.

HTC s'allège après avoir grossi

D'après plusieurs sources industrielles, HTC a recruté massivement des ingénieurs ces dernières années lors de sa période de croissance, époque où il devançait Samsung dans de très nombreux marchés et où il dominait notamment les États-Unis. Cette période est cependant révolue et à l'instar de RIM (BlackBerry) ou encore de Motorola, Sony et LG, HTC souffre face à Samsung, Apple et les chinois Huawei et ZTE.

 

HTC, en moins bonne forme actuellement qu'il y a quelques années, doit donc se délester d'une partie de ses effectifs. Si cela ne devrait pas affecter ses niveaux de production ni même le lancement de nouveaux produits à court terme, cela devrait lui permettre de redresser ses comptes.

L'enchaînement de mauvaises nouvelles

Rappelons qu'en juin dernier, lors de son dernier bilan financier, HTC précisait que ses ventes en Europe ont été bien inférieures à celles prévues, et qu'aux USA, ses deux smartphones HTC Evo 4G LTE et HTC One X ont dû être décalés de deux semaines suite à un procès perdu face à Apple. Une charge ponctuelle de 2,6 milliards de $ Taiwanais (70 millions d’euros) afin de faciliter le dédouanement de certains smartphones expédiés l’an passé avait de plus dû être rajoutée à ses comptes.

 

HTC fait ainsi face ces derniers mois à plusieurs nouvelles assez négatives. Ces réductions d'effectif n'ont donc rien d'étonnant.

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 25/07/2012 à 17:39

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;