S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Minecraft : Mojang poursuivi pour l'utilisation d'un brevet logiciel

Brevet logiciel : une plaie !

Mojang, l'éditeur suédois du célèbre Minecraft, est poursuivi pour la version Android de son titre phare. C'est via Twitter que Markus Persson, alias Notch, a déclaré que la société était attaquée pour la violation d'un brevet logiciel.

 

C'est d'une manière pour le moins ironique que Persson a indiqué que Mojang était sous le coup d'une plainte avant de la publier directement. Uniloc a donc déposé un recours auprès de la cour du Texas, pour la violation du brevet 67 lui appartenant et qui comprend « un système et une méthode pour éviter d'accéder à des données électroniques non-autorisées ». La société luxembourgeoise réclame des royalties pour l'utilisation de sa technologie au sein de Minecraft, dans sa version Android.

 

 

Notch explique ensuite sur son blog, d'une manière là encore très particulière, puisqu'il parle des brevets logiciels via les héros de Matrix, Neo et Trinity... Toujours est-il que son propos se veut relativement clair : « Je suis parfaitement d'accord avec le concept de « vendre ce que tu as réalisé », et donc je suis contre la contrefaçon du droit d'auteur.» Avant d'ajouter : « Un argument courant en faveur des brevets est que les inventeurs ne vont pas inventer à moins qu'ils ne puissent protéger leurs idées. Le problème avec cet argument est que les brevets s'appliquent même si le contrevenant est arrivé avec la même idée et de façon indépendante. Si l'idée est aussi simple que ça à penser, pourquoi avons-nous besoin de récompenser la personne qui l'a trouvé en premier ? »

 

Notez que Mojang n'est pas la seule société à être tombée sous les griffes d'Uniloc, puisqu'Electronic Arts est attaquée de la même manière pour Bejewelled 2, un jeu disponible sur le Google Play Store.

 

Reste maintenant à savoir ce qu'il se passera dans les semaines et mois à venir sur cette affaire et si les développeurs de Mojang seront contraints ou pas à payer des royalties pour l'utilisation du fameux brevet n°67 ... Affaire à suivre.

Source : Eurogamer
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Google+

Publiée le 23/07/2012 à 16:47

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;