Panne nationale d'O2 : des compensations incomparables à celles d'Orange

Peau d'orange contre foie gras 20

Alors qu'Orange se contente d'offrir une journée d'appels/SMS ou 1 Go de données à ses clients suite à la panne d'une demi-journée du vendredi 6 juillet, l'opérateur britannique O2, qui a lui aussi subi une panne importante le mercredi 11 juillet dernier, vient à son tour de présenter ses compensations. Et les différences avec Orange sont incomparables.

Très attendues par les près de 8 millions de clients qui n'ont pu utiliser leur téléphone la semaine dernière durant près de 24h pour certains, les compensations de l'opérateur ont été dévoilées hier soir. O2, le deuxième opérateur du Royaume-Uni derrière le duo Orange/T-Mobile, offre ainsi à ses clients lésés :

  • une ristourne de 10 % sur leur abonnement du mois de juillet (ristourne qui sera appliquée en septembre)
  • les clients en prépayé recevront automatiquement 10 % de recharge supplémentaires, toujours en septembre
  • tous les clients (abonnés et prépayés) disposeront d'un bon d'achat de 10 £ utilisable en septembre sur le site d'O2

L'opérateur explique sur son blog que tous les clients n'ayant pu appeler mercredi ou comptant moins de 10 connexions au réseau seront contactés d'ici le 27 juillet prochain afin d'obtenir plus de détails sur leur compensation. À l'instar d'Orange, les clients seront contactés par SMS, hormis les clients professionnels qui seront contactés via un canal particulier.

Notons tout de même que si O2 est plus généreux qu'Orange, ce dernier a compté bien plus d'abonnés impactés  (près de 27 millions, sans compter les opérateurs partenaires), pour une durée de panne plus courte que celle d'O2. Il est donc logique que l'opérateur britannique offre un dédommagement supérieur à Orange. La comparaison n'en reste pas moins intéressante.

Publiée le 19/07/2012 à 12:19
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité